Cet article a été publié le: 1/08/22 7:57 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/Le DG se réjouit des défis majeurs relevés par l’OIPR en 20 ans d’existence

San Pedro, 1er août 2022 (AIP)- Le directeur général, le général Tondossama Adama, se réjouit de trois défis majeurs et des progrès réalisés par l’Office ivoirien des parcs et réserve (OIPR) en 20 ans d’existence.

Le général Adama a livré l’information, vendredi 29 juillet 2022 à San Pedro, lors de la deuxième session annuelle des membres du Comité de gestion local (CGL) du parc national de Taï.

Il a indiqué que le premier défi a été le retrait du parc national de la Comoé de la liste du patrimoine mondial en péril. Cette  décision est la reconnaissance des efforts déployés par le gouvernement ivoirien à travers l’OIPR et ses partenaires techniques et financiers pour une gestion efficace cette aire protée.

L’OIPR a ensuite œuvré à l’élargissement du réseau des aires protégées avec la transformation de trois forêts classées en réserves.

Il a enfin relevé le défi du financement.  En 2002, il n’y avait le parc national de Taï seul qui avait un financement. Aujourd’hui, presque toutes les aires protégées du réseau bénéficient de financement et huit parmi elles reçoivent un financement durable.

Il reste encore la valorisation de l’espace pour favoriser la réalisation de la vocation des parcs et réserves, à savoir, servir de lieu de récréation au public, au-delà de la conservation de la biodiversité. L’atteinte de cet objectif permettra aux populations riveraines d’avoir des retombées économiques.

Créé par décret du 24 juillet 2002, en application de la loi N°2002-102 du 11 février 2002, l’OIPR est un établissement public national de type particulier, chargé spécifiquement de la gestion durable des parcs nationaux et réserves de Côte d’Ivoire.

(AIP)

nbf/fmo