Cet article a été publié le: 21/07/21 9:42 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Le gouvernement fournit un soutien alimentaire à 250 ménages vulnérables du district du Denguélé

Odienné, 21 juil 2021 (AP)- Le gouvernement a apporté un soutien alimentaire à 250 ménages du district du Denguélé en situation de précarité, à travers son programme de prise en charge des orphelins et autres enfants rendus vulnérables du fait du VIH/Sida (PN-OEV).

Au-delà de la cible première du programme toutefois, des familles indigentes et autres impactées par la pandémie de la Covid-19 ont bénéficié de l’intervention.  Des ménages identifiés par les services sociaux, suivant le critère d’un parent (homme ou femme), dans l’une des situations sus citées, ayant à charge quatre enfants.

Au total, 1000 enfants, en situation de vulnérabilité, ont été ainsi touchés par cette opération ponctuelle de distribution de produits alimentaires de première nécessité. Notamment du riz, des sacs de céréale, des pâtes alimentaires, du sucre, du lait, de l’huile, des boîtes de sardine.

Le PN-OEV a saisi l’opportunité de la fête de la Tabaski, dans ce district à forte majorité musulmane, pour distribuer ces victuailles. A la faveur de cérémonies officielles de remise à Minignan et à Odienné, lundi 19 juillet 2021, veille de la célébration. Selon la première responsable du programme, Dr Solange Amétié, il s’agissait ainsi de permettre à ces ménages défavorisés et surtout aux enfants de vivre ces moments festifs comme tous leurs camarades un peu plus avantagés par le sort.

Spécifiquement 100 familles à Minignan dans la région du Folon, 100 à Odienné et 50 à Gbéléban (région du Kabadougou) ont bénéficié de l’assistance. En plus des aliments, celles-ci ont reçu des kits d’hygiène composés notamment de savons, de brosses à dents, de pâte dentifrice. Egalement des nattes de couchette.

Les localités d’Adzopé, d’Akoupé, de Bongouanou, de Dimbokro, de Bocanda, de N’Zékrézessou et Bonoua sont également concernées par la présente opération d’appui direct de populations vulnérables en vivres et non vivres, conduite par le PN-OEV. Au total, 375 familles dont 225 vulnérables du fait du VIH et le sida et 125 impactées par la pandémie de la COVID-19 sont ciblées.

Soit 1500 enfants, à raison de quatre par ménages. Il sera, par ailleurs procédé, au titre de l’opération, au renforcement des capacités opérationnelles de 25 centres sociaux. Ceux de Minignan et d’Odienné ont reçu dans ce cadre chacun un pèse-bébé électronique et des produits d’entretien.

L’opération d’appui direct en aliments du gouvernement aux familles indigentes, de 2007 à 2020, a permis de soutenir 680 ménages vulnérables pour 3390 orphelins du Sida, à en croire le PN-OEV. Cent-vingts ménages impactés par la COVID-19 ont été soutenus et 69 centres sociaux ont bénéficié d’un renforcement de leurs capacités opérationnelles.

(AIP)

kg/fmo