Cet article a été publié le: 15/03/21 19:41 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Le gouvernement ivoirien rassure la population sur la qualité du vaccin AstraZeneca

Abidjan, 12 mars 2021 (AIP)- Le gouvernement ivoirien, par la voix du ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, Dr Aka Eugène Aouélé, rassure la population sur la qualité du vaccin AstraZeneca acquis grâce au mécanisme Covax, visant à aider la participation de pays à revenu faible et moyen à obtenir des doses de vaccin sûres et efficaces financées par des donateurs.

« En dehors de toutes les alertes de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et des autorités de régulations fortes (Agences européenne, les autorités sanitaires indiennes), la campagne de vaccination en Côte d’Ivoire peut se poursuivre en toute sécurité », a déclaré Dr Aka Aouélé, lors de la conférence de presse hebdomadaire sur le point de la situation Covid-19, vendredi 12 mars 2021 à son Cabinet.

Il a souligné également que des mesures de surveillance (Pharmacovigilance) actives sont mises en œuvre par le ministère pour détecter toute éventualité de survenue d’effets secondaires.

Cette assurance est consécutive à la décision des autorités danoises et d’autres pays européens d’interrompre par précaution la campagne de vaccination par le vaccin AstraZeneca à cause de la survenue de caillots de sang chez des personnes vaccinées dont un cas de décès.

Le ministre en charge de la santé a signalé que le vaccin utilisé en Côte d’Ivoire ne provient pas de la même usine de fabrication que le vaccin utilisé dans les pays européens concernés. Et mieux, d’autres pays européens utilisant ce vaccin, notamment la France et la Grande Bretagne qui ont vacciné plusieurs millions de personnes, n’ont pas relavé de telles manifestations.

Bien avant, l’Agence européenne a confirmé que les avantages du vaccin l’emportent sur les risques et que nombre événements thromboemboliques (formation de caillot dans la circulation sanguine), chez les personnes vaccinées était inférieur à celui observé dans la population générale.

Ce phénomène de coagulation ne fait pas partie des effets secondaires potentiels connus du vaccin. Seulement 30 cas pour cinq millions de personnes vaccinées ont été relevés (moins de 1 cas pour 100 000), a justifié l’Agence.

Depuis le 1er mars 2021, 10 717 personnes vaccinées contre la Covid-19. Le ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique invite davantage le personnel de santé, les forces de défense et de sécurité, les enseignants, les personnes âgées de plus de 50 ans et les personnes porteuses de maladies chroniques à se présenter au centre de vaccination au Parc des Sports de Treichville et les autres centres ouverts pour se faire vacciner gratuitement contre la Covid-19.

(AIP)

bsb/fmo