Cet article a été publié le: 28/09/22 0:01 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Le gouvernement prône la vaccination des animaux de compagnie contre la rage (Déclaration)

Abidjan, 28 sept 2022 (AIP) – A l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre la rage, commémorée mercredi 28 septembre 2022, le gouvernement ivoirien invite les populations à faire vacciner leurs chiens et autres animaux de compagnie contre cette maladie.

« La rage est une zoonose majeure, une maladie grave qui se transmet à l’homme par la salive des animaux infectés lors d’une morsure ou d’une griffure. Dès que les symptômes de la maladie apparaissent chez l’homme ou chez l’animal, elle conduit inévitablement à la mort », alerte le ministre des Ressources animales et halieutiques, Sidi Touré.

Dans la Déclaration conjointe lue également au nom du ministère de la Santé, de l’Hygiène publique et de la Couverture maladie universelle, il rappelle les mesures gouvernementales prises à travers l’adoption d’un programme de lutte intégrée contre la rage.

De ce fait, le ministère des Ressources animales et halieutiques a déployé 441 postes fixes de vaccination sur l’ensemble du territoire et organise des campagnes nationales de vaccination des animaux de compagnie.

En outre, Sidi Touré exhorte les populations à observer des gestes simples qui sauvent. Entre autres, à nourrir et à s’occuper convenablement des animaux de compagnie; en cas de morsure, à laver soigneusement la plaie avec du savon et de l’eau en abondance; à se rendre immédiatement dans l’hôpital le plus proche pour les soins appropriés; et à conduire l’animal mordeur chez le vétérinaire pour une mise en observation.

Selon l’Organisation mondiale de la santé animale, il est possible d’éliminer la rage en vaccinant chaque année, 70% des chiens dans le pays. Cette maladie est évitable à 100% par la vaccination de masse de la population canine et une prise en charge adéquate des victimes de morsures.

D’après l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), environ 60.000 personnes décèdent chaque année de rage dans le monde, soit un décès toutes les neuf minutes.

En Côte d’Ivoire, ce sont officiellement en moyenne 20 personnes qui meurent de rage chaque année. Cependant, une étude menée en 2018 a montré que plus de 637 personnes en meurent par an et 300 d’entre elles sont des enfants de moins de 15 ans. La majorité des victimes est originaire des zones rurales et les enfants représentent plus de la moitié des décès.

La maladie engendre annuellement un impact économique de plus de 19 milliards de Francs CFA à la Côte d’Ivoire.

(AIP)

cmas