Cet article a été publié le: 15/01/22 11:07 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Le médecin-chef du centre de santé de Loviguié instruit les populations à la lutte contre le paludisme 

Agboville, 15 jan 2022 (AIP)- Les populations de Loviguié, une sous-préfecture située à une vingtaine de kilomètres d’Agboville, ont été sensibilisées, le mercredi 12 janvier 2022, au changement de comportement pour lutter contre le paludisme.
Cette session initiée par le Centre des programmes de communication Johns Hopkins, en collaboration avec la direction départementale de la Santé d’Agboville, portait sur le thème “Zéro paludisme, je m’engage”. Elle s’inscrit dans le cadre de son projet Breakthrough action-Côte  d’Ivoire.
“Le paludisme est une maladie causée par un microbe à la suite de piqûre du moustique”, a raé Dr Adiossan Gnaman Lukas, médecin-chef du Centre de santé rural de Loviguié.
Les enfants, les femmes enceintes et les personnes atteintes de maladies chroniques, notamment le VIH/ Sida sont les personnes les plus vulnérables, a noté le praticien.
“À Loviguié, en 2019, nous avons reçu 3037 patients en consultation dont 1887 cas de paludisme soit 62% avec 44 femmes enceintes. En 2020, ce sont 3099 consultants, 1318 cas de paludisme soit 43% avec 40 femmes enceintes. En 2021, nous avons enregistré 3386 patients dont 1064 cas de paludisme,  soit 31% avec 45 femmes enceintes. Le nombre de malades lié au paludisme a diminué de 2019 à 2021 du fait de l’intensification de la sensibilisation. Toutefois, celui de la femme enceinte n’a pratiquement pas changé”, a-t-il revélé.
“La réduction du pouvoir d’achat et la baisse de la productivité chez les parents, ainsi que l’absentéisme à l’école chez les enfants, sont les principales conséquences du paludisme”, a souligné Dr Adiossan Lukas.
Il a appelé les populations à l’assainissement de leur cadre de vie, à l’utilisation et l’entretien des moustiquaires imprégnées, à l’adoption du traitement préventif intermittent pendant la grossesse et au traitement rapide et approprié de la fièvre chez l’enfant.
Après l’étape de Loviguié, cap a été mis sur  Guessiguié, toujours dans le département d’Agboville.
(AIP)
tib/aaa/cmas