Cet article a été publié le: 27/04/21 10:16 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Le médiateur délégué appelle à réduire les conflits de chefferie dans la Marahoué

Daloa, 27 avr 2021 (AIP)- Le médiateur délégué chargé des régions du Haut Sassandra et de la Marahoué, Lago Groguhé, appelle à tout mettre en œuvre pour réduire les conflits au sein de la chefferie dans la Marahoué, un phénomène qui met à mal la cohésion sociale et la paix dans les villages.

M. Groguhé a lancé cet appel, lundi 26 avril 2021, lors d’une séance d’information, de sensibilisation et de conciliation impliquant la chefferie traditionnelle et le corps préfectoral de Zuénoula et de Gohitafla relative aux conflits enregistrés dans plusieurs villages.

“Nous devons tout mettre en œuvre pour réduire les conflits au sein de la chefferie ce qui a pour conséquence, le bicéphalisme au niveau de la chefferie dans certains villages. Ce phénomène met à mal la cohésion sociale et la paix dans les villages”, a indiqué Lago Groguhé.

Les causes des conflits récurrents dans les villages sont entre autres l’absence d’un mode clair de désignation des chefs, les manipulations des cadres et acteurs politiques, le manque d’indépendance, l’implication de certains chefs de cantons dans la désignation des chefs de villages, a relevé le médiateur délégué.

La séance de travail lui a permis d’établir une cartographie des villages et tribus qui font l’objet d’un bicéphalisme au niveau de la chefferie.

Le médiateur délégué des régions du Haut Sassandra et de la Marahoué est en tournée d’écoute et de conciliation, depuis le 20 avril, au cours de laquelle il a sillonné les localités de Saioua, Nahio, Zahibo, des localités qui ont enregistrés des affrontements lors de l’élection présidentielle d’octobre 2020.

(AIP)

ss/ask