Cet article a été publié le: 17/09/21 12:59 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Le ministère de la Promotion de la jeunesse forme 101 jeunes dans des formations qualifiantes

Abidjan, 17 sept 2021 (AIP)- Le ministère de la Promotion de la jeunesse, de l’Insertion professionnelle et du Service civique a formé, à travers l’Agence emploi jeunes et en partenariat avec le cabinet international, Kaizene, 101 jeunes dans des formations qualifiantes notamment, en marketing, en gestion commercial et en management afin d’adapter leurs formations initiales aux besoins du marché du travail.

Ces bénéficiaires ont reçu leurs certificats de fin de formation, jeudi 16 septembre 2021, lors d’une cérémonie organisée pour l’occasion à la Chambre de Commerce et d’Industrie, en présence du ministre de la Promotion de la jeunesse, de l’Insertion professionnelle et du Service civique, Mamadou Touré.

Selon l’administrateur de l’Agence emploi jeunes, Jean Louis Kouadio, la formation démarrée en février 2021, fait suite à une convention signée avec le cabinet international, Kaizene, spécialisé, entre autres, dans le renforcement des capacités. Elle a duré six mois et s’inscrit dans le cadre du programme de formation continue complémentaire initié par ledit ministère, a-t-il ajouté.

La directrice générale du cabinet international, Kaizene, Aphing-Kouassi Lynda, a indiqué que cette formation avait pour but de transformer les bénéficiaires en leur inculquant une nouvelle mentalité, un nouvel état d’esprit, celui « d’un gagnant », pour réussir leur insertion socio-professionnelle.

Le ministre Mamadou Touré a souligné que le gouvernement du Premier ministre, Patrick Achi, est mobilisé pour créer toutes les opportunités en termes, entre autres, d’insertion et de formation et qu’il appartient aux jeunes de les saisir pour sortir de l’oisiveté. Car, a-t-il insisté la fonction publique ne peut pas accueillir tout le monde.

« Pour cette année, au niveau de l’apprentissage actuellement, c’est près d’un milliard franc CFA que le ministère va dégager pour mettre les jeunes en apprentissage. Au niveau des formations qualifiantes complémentaires, actuellement, c’est 572 millions franc CFA que le ministère a décaissé pour permettre à des jeunes d’avoir des formations complémentaires qualifiantes. Il faut que les jeunes se mobilisent, aillent à l’information, acceptent d’apprendre, acceptent de reconvertir. Si vous ne le faîtes pas, vous allez passer à côté des opportunités qui sont en train de se créer », a signifié M. Touré.

En 2020, près de 2000 jeunes ont bénéficié du dispositif de formations complémentaires qualifiantes dans des métiers porteurs, situe-t-on.

(AIP)

sn/fmo