Cet article a été publié le: 6/04/21 16:55 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Le ministère du Budget “immortalise” l’adjudant Seydou Sanogo

Abidjan, 06 avr 2021 (AIP)- Le ministre du Budget et Portefeuille de l’Etat, Moussa Sanogo, a inauguré une plaque commémorative au 11ème étage de l’immeuble Sciam, mardi 06 avril 2021, pour immortaliser son agent de sécurité, l’adjudant Seydou Sanogo, assassiné le 31 octobre aux alentours de Yamoussoukro.

Pour le ministre du Budget, cette plaque permettra de toujours se souvenir de cet homme qui a servi l’Administration ivoirienne avec fierté, dévouement et mort à la tâche.

«Nous sommes arrivés ici un jour et un jour, nous partirons. Mais ceux qui viendront après nous verront cette plaque et ils se souviendront de lui. C’est un martyr », a relevé M. Sanogo, encore très touché par la disparition de son collaborateur.

Le porte-parole de la famille, Adama Sanogo, a exprimé sa gratitude au ministre Moussa Sanogo pour l’assistance morale et financière dont ils ont bénéficié depuis le rappel à Dieu de leur parent. « La famille vous remercie. Cela nous va droit au cœur. Ce n’est pas le premier soldat mort au front. Notre rôle est de vous remercier pour tout ce vous avez fait », s’est exprimé le porte-parole de la famille.

Décédé le 31 octobre 2020, dans l’attaque du cortège du ministre du ministère du Budget et du Portefeuille de l’Etat, l’adjudant  de gendarmerie Seydou Sanogo a été inhumé jeudi 1er avril 2021 au cimetière d’Abobo-Baoulé en présence du ministre Moussa Sanogo, de membres du cabinet ministériel, de directeurs centraux ou directeurs des structures sous tutelle (DGI, Douanes, DGMP…), de ses collègues et amis ainsi que de ses parents.

En effet, de retour de Touba, un convoi  de trois véhicules comportant trois personnels de sécurité et trois chauffeurs, en service au ministère du Budget et du Portefeuille de l’Etat, a été pris à partie à Zatta, près de Yamoussoukro, le jour de l’élection présidentielle, aux environs de 16H.

Le bilan de cette agression avait fait état d’un agent atteint par balles, porté disparu. Il s’agissait de l’adjudant  Seydou Sanogo dont les restes de son corps ont été retrouvés après des enquêtes.

(AIP)

bsp/cmas