Cet article a été publié le: 10/07/21 10:10 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Le ministre de l’Hydraulique met en service l’UCD de Dabakala

Dabakala, 10 juil 2021 (AIP)-Le ministre de l’Hydraulique, Laurent Tchagba, a procédé, vendredi 09  juillet 2021 à l’inauguration d’une Unité compact de dégremont (UCD) d’une capacité de 2000 m3/j à Dabakala dont les travaux, lancés le 25 juin 2020, ont couté 678,619 millions de francs CFA à l’Etat ivoirien.

Elle vient s’ajouter au 842 m/3 que produisait déjà l’ancienne station faisant passer la production d’eau potable de Dabakala à 2.842 m3 pour un besoin de 1000 m3, soit un excédent de production de 1.842 m3. Ce qui devrait, en principe, garantir l’accès de tous les ménages à l’eau potable dans capitale du peuple Djimini, a relevé M. Tchagba.

Toutefois, à en croire le ministre,  avec l’accroissement rapide de la population, plusieurs nouveaux quartiers non canalisés ont été créés.

«A Dabakala, les populations se plaignent qu’elles n’ont pas d’eau. Donc, problème de production. Lorsque nous avons réglé ce problème, nous remarquons que plusieurs nouveaux quartiers non canalisés se sont ajoutés. Et ces populations n’ont pas accès à l’eau potable », a-t-il expliqué.

Face à la situation et après la mise en service de l’UCD, l’émissaire du gouvernement a lancé des travaux de 55 kilomètres de canalisation à Dabakala d’un coût de 594,285 millions de francs CFA en vue de permettre à 2.500 ménages, soit 25.000 personnes de se connecter au réseau d’eau potable.

En plus de ce projet dont les travaux dureront dix mois, le ministre Tchagba a promis que, dans le cadre du projet structurant de Katiola à partir du fleuve N’Zi, il est prévu de renforcer la desserte d’eau de Dabakala à partir du village de Timbé.

Répondant à une doléance du Maire Ouattara Souleymane qui souhaite que Dabakala soit connecté au fleuve N’Zi, le ministre a précisé que le barrage des riziculteurs de Sogbonon qui alimente le château d’eau de la ville sera réhabilité en vue de la desserte d’eau de manière continue aux populations.

«Au niveau de Dabakala, les dispositions sont prises afin de contribuer à garantir l’accès à l’eau potable. Les populations n’ont pas à craindre sur les dispositions d’eau potable sur 15 ans. Le barrage sera réhabilité et on n’aura plus besoin d’aller sur le N’Zi », a rassuré le ministre.

Les travaux de 55 kilomètres de canalisation d’un coût de 594,285 millions Fcfa lancés à Dabakala.

Une UCD est une station préfabriquée  installée généralement au bord d’une rivière ou une retenue d’eau pour capter, traiter et refouler l’eau dans un château  pour la donner aux populations.

A Dabakala, la vétusté des installations d’eau conçues par la Société de distribution d’eau de Côte d’Ivoire (SODECI) occasionne la mauvaise qualité de l’eau, son insuffisance et sa rareté dans les ménages.

De 14.250 habitants en 1998, la population de cette cité est passée à 21.600 habitants pour la commune et 14.134 pour le centre urbain, soit 66% en 23 ans.

(AIP)

sy/bsp/fmo