Cet article a été publié le: 27/11/22 12:51 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Le ministre des Eaux et Forêts sollicite le soutien des rois et chefs traditionnels pour les projets de reboisement

Abidjan, 27 nov 2022 (AIP)- Le ministre des Eaux et Forêts, Laurent Tchagba, sollicite l’implication effective de la Chambre des rois et chefs traditionnels de Côte d’Ivoire dans les projets de reboisement.

« Nous avons besoin du soutien des rois et chefs traditionnels, garants des us et coutumes, car ce sont eux qui peuvent parler aux propriétaires terriens pour rendre les terres disponibles au reboisement », a souhaité M. Tchagba, samedi 26 novembre 2022, au terme d’une visite de trois jours avec ses collaborateurs à Aboisso. Il a promis une rencontre avec les gardiens de la tradition dans les jours à venir.

Depuis sa prise de fonction au département des Eaux et Forêts, Laurent Tchagba a parcouru toutes ses directions régionales sur l’ensemble du territoire pour les galvaniser pour le reboisement par objectif, un projet phare qu’il a mis en place pour la restauration du couvert forestier.

Cette nouvelle gouvernance du ministère voudrait que le reboisement se fasse par objectif avec un suivi-évaluation méthodique et période. Ainsi, chaque année, un nouveau plan d’action est défini par le cabinet en tenant compte des zones à reboiser qui seront identifiées par les directeurs régionaux, des délais d’exécution du reboisement et du nombre de plants nécessaires.

Le membre du gouvernement a annoncé que les plans d’actions prioritaires du reboisement seront disponibles en début 2023, invitant à cet effet chaque agent à s’en approprier.

« Il faut surveiller l’arbre jusqu’à trois ans avant de le laisser épanouir tout seul. Malheureusement lorsqu’on le fait tout le monde disparaît. Ce qui veut dire que le reboisement qui est une activité importante pour nous, fera désormais l’objet de programmation par objectif avec un suivi-évaluation périodique et méthodique. Cette vision fera l’objet d’un plan d’action prioritaire qui sera élaboré par le cabinet et mis en œuvre par vous »,  a-t-il annoncé.

Cette politique de reboisement par objectif vise à permettre à la Côte d’Ivoire qui a perdu plus de 70% de son couvert forestier entre 1960 et 2021, passant de 16 millions d’hectares à 2,97 millions ha en mars 2021 de porter la couverture forestière à au moins 20% du territoire national d’ici l’horizon 2030, soit un accroissement de trois millions d’hectares de forêts.

Laurent Tchagba plante un arbre à Ehania sur le site de la PALMCI 

Ce qui la ferait passer de 2,97 millions ha à environ 6,4 millions ha de forêts en 2030.

Au terme de sa visite, le ministre a procédé à un planting d’arbre à Ehania, sur un site de la PALMCI du groupe SIFCA.

(AIP)

bsp/cmas