Cet article a été publié le: 28/07/21 17:40 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Le ministre Roger Adom rassure sur l’effectivité de la tenue du 27e Congrès de l’UPU à Abidjan

Abidjan, 28 juil 2021 (AIP) – Le ministre de l’Economie numérique, des Télécommunications et de l’Innovation, Roger Félix Adom, rassure que toutes les conditions sont en train d’être réunies pour que la Côte d’Ivoire abrite effectivement le 27e Congrès de l’Union postale universelle (UPU), prévu du 9 au 27 août 2021 au Sofitel Abidjan Hôtel Ivoire.

Lors d’une conférence de presse organisée au 24e étage de l’immeuble Postel 2001, au Plateau, mercredi 28 juillet 2021, le ministre a exalté le leadership du Président Alassane Ouattara qui a permis la désignation de la Côte d’Ivoire pour abriter ce grand événement dont l’organisation, une première fois accordée en 1999, n’a pu s’y tenir à cause d’une crise politico-militaire.

Ainsi, pour la 2ème fois, le Congrès de l’UPU va se tenir en terre africaine après le 10e en Egypte en 1934, soit 87 ans après. Le ministre a rappelé qu’à cause des restrictions dues à la pandémie de COVID-19, le Congrès se tiendra en mode hybride, c’est-à-dire en virtuel et en présentiel. Quelque 2000 personnes seront connectées à travers le monde tandis qu’environ 750 personnes feront le déplacement, en personne quoique 1800 chambres sont disponibles pour accueillir les délégués.

Roger Adom a rassuré sur la bonne qualité du réseau pour les personnes qui seront connectées durant les trois semaines du Congrès. Il a souligné que des missions du Bureau international de l’UPU ont été effectuées à Abidjan, qui ont porté notamment sur les aspects informatique, sécuritaire, sanitaire et logistique (hébergement).

Le Congrès se déroulera autour de quatre étapes principales. Il s’agit de la cérémonie officielle d’ouverture, sous la présidence du chef de l’Etat, le 9 août, la conférence ministérielle (10 août), le démarrage des travaux en commission à partir du 11 août et le renouvellement des instances de l’UPU (DG, DGA, membres du Conseil d’administration et du Conseil d’exploitation), à compter du 25 août.

Cette session qui porte sur le thème principal “L’avenir du secteur postal face aux enjeux de la digitalisation” va être l’occasion, entre autres, de définir la nouvelle stratégie postale pour les quatre prochaines années. Celle-ci est nommée “La Stratégie postale d’Abidjan”, a noté le ministre qui était entouré, à l’occasion, du président du Congrès, Diakité-Coty Souleïmane, et de la présidente du comité d’organisation, Patricia Amand, en présence des membres des différentes commissions.

Le Congrès de l’UPU est l’autorité suprême de cette institution. Autour du slogan “L’Afrique vous invite, la Côte d’Ivoire vous accueille, Abidjan vous reçoit”, le 27e Congrès rassemble les plénipotentiaires des 192 pays membres tous les quatre ans.

La Côte d’Ivoire est membre de l’UPU depuis le 23 mai 1961. Créée en 1874, l’Union Postale Universelle, dont le siège se trouve à Berne en Suisse, est la seconde plus ancienne organisation des Nations Unies, après l’Union Internationale des Télécommunications (UIT). Composée de 192 pays membres, l’UPU constitue le principal forum de coopération mondiale entre les acteurs du secteur postal, permettant d’assurer un véritable réseau universel de produits et de services à la pointe du progrès.

L’UPU joue un rôle de conseil, de médiation et de liaison et fournit s’il y a lieu, l’assistance technique à ses pays membres. Elle fixe les règles des échanges de courrier international et formule des recommandations pour stimuler la croissance des volumes des lettres, des colis et des services financiers et améliorer la qualité de services offerts aux citoyens du monde.

(AIP)

cmas