Cet article a été publié le: 20/01/22 13:12 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Le MIRAH prépare la mise en œuvre d’une nouvelle politique nationale d’élevage, de pêche et d’aquaculture

Yamoussoukro, 20 jan 2022 (AIP) – Un atelier de planification opérationnelle et de mise en œuvre de la politique nationale de développement de l’élevage, de la pêche et de l’aquaculture (PONADEPA) sur la période 2022-2026 s’est ouvert jeudi 20 janvier 2022 à Yamoussoukro à l’intention des directeurs centraux et régionaux du ministère des Ressources animales et halieutiques.

La la politique nationale de développement de l’élevage, de la pêche et de l’aquaculture vise à l’horizon 2026 une couverture de 70% des besoins en produits animaux et 65% des besoins en ressources halieutiques et permettra à terme la création de plus de 700 000 emplois directs en Côte d’Ivoire.

L’impact de cette nouvelle politique sera observable à divers niveaux.

Ainsi, par exemple,  elle permettra de passer de 33.000 t à 41 220 t de viande bovine soit un bond de 26%. Au niveau des ovins la production nationale devrait dépasser les 14 625 t actuelles pour atteindre  25 000 t, soit un accroissement de 70,94% de production.

Le ministre des Ressources animales et halieutiques, Sidi Touré, a expliqué à travers son représentant Méité Anzoumanan que «cet atelier donnera aux directeurs centraux, régionaux et départementaux les capacités nécessaires à la maîtrise des outils d’opérationnalisation et d’appropriation de la PONADEPA, désormais “cadre unique de référence de toutes les interventions dans le secteur des ressources animales et halieutiques au profit de la nation ivoirienne en particulier et de la sous-région en générale”.

Pour la mise en œuvre de la politique nationale de développement de l’élevage, de la pêche et de l’aquaculture 2022-2026, l’Etat devra mobiliser 1 049. 442. 643. 680 f cfa, la partie nationale envisageant un apport  d’un peu plus de 150 milliards f cfa et entrevoit une table-ronde de bailleurs de fonds en vue de combler le gap.

(AIP)

gso/ask