Cet article a été publié le: 24/11/22 15:04 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Le nouveau Patrouilleur P400 de la marine nationale baptisé « Contre-Amiral Fadika »

Abidjan, 24 nov 2022 (AIP)- Le patrouilleur de haute mer (PHM) de type P400, acquis par la Marine nationale, a été baptisé jeudi 24 novembre 2022 du nom du Contre-Amiral Lamine Fadika, à la base navale annexe du Plateau à Abidjan, en présence de plusieurs personnalités dont le ministre d’Etat, ministre de la Défense, Téné Birahima Ouattara, et de la ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères, de l’Intégration africaine et de la Diaspora, Kandia Camara, marraine du navire.

« L’acquisition de ce patrouilleur marque un grand pas dans la marche de notre marine nationale », a déclaré Mme Camara après avoir sacrifié à la tradition en brisant le magnum de champagne sur la côte du bateau pour lui souhaiter, « bon vent ». Elle s’est félicitée du leadership éclairé du chef de l’Etat, Alassane Ouattara qui depuis son accession à la magistrature suprême a insufflé une « nouvelle ambition » à l’armée.

Pour le ministre de la Défense, Téné Birahima Ouattara, l’acquisition de ce patrouilleur est, « une fierté et une avancée majeure dans le dispositif sécuritaire de notre marine ». Pour lui, la marine nationale, au regard du terrorisme grandissant et l’insécurité dans le Golfe de Guinée, « pourrait projeter ses forces en vue d’y faire face ».

M. Ouattara a expliqué qu’avec l’acquisition de ce patrouilleur, « c’est une vision politique qui se consolide ». Il a traduit sa gratitude au chef suprême de l’armée qui, en une décennie, a offert une véritable capacité militaire à la Côte d’Ivoire ».

Le chef d’Etat major de la marine nationale, Célestin N’Guessan Kouamé, a rappelé que depuis 2014, une nouvelle page est en train d’être écrite pour la marine, avec l’acquisition de nombreux navires qui « favorisent la montée en puissance de la flotte ivoirienne ». Il a expliqué que le rite de baptême dans la marine, est obligatoire pour conjurer le mauvais sors.

« L’entrée en service de ce patrouilleur apportera une plus-value dans la lutte contre le terrorisme et la piraterie en haute mer », a-t-il assuré.

La fille du Contre-Amiral Lamine Fadika, au nom de son père, a traduit sa reconnaissance au président Ouattara et à la marine, « pour l’honneur qui lui est fait de son vivant ». Elle a souhaité bon vent au Patrouilleur P400, « Contre-Amiral Fadika ».

Le navire de guerre est depuis le 06 octobre 2022 à la base navale à Abidjan, où il avait été réceptionné par les hauts commandements militaires des Forces armées de Côte d’Ivoire (FACI). Il a été convoyé de la France en Côte d’Ivoire, par un équipage commandé par le Capitaine Allou Cédric. Les membres de l’équipage ont tous été décorés dans l’ordre du mérite maritime, à l’occasion du baptême du P400.

Le navire de guerre a été acquis auprès de Piriou naval services (PNS), filiale du groupe Piriou spécialisée dans la réparation navale. Il fait 54,8m de long, 8m de large et un déplacement de 480 tonnes en charge. Sa vitesse de croisière est de 23 nœuds, soit 38 km/h et dispose d’une autonomie de 4000 nautique, soit 7 200 km.

Selon Piriou naval services, le P400, acquis par la Côte d’Ivoire, doit son nom au Contre-Amiral Lamine Fadika, qui est le premier officier ivoirien de la marine nationale en juillet 1967 après son admission en 1964 au concours d’entrée à l’École navale de Brest. Il a été le commandant de l’institution en 1970 et promu contre-amiral en mars 1993.

(AIP)

gak/fmo