Cet article a été publié le: 25/08/21 21:35 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Le nouveau régime social des travailleurs indépendants au centre d’une réunion d’information à Bouaké

Bouaké, 25 août 2021 (AIP)- Le nouveau régime social des travailleurs indépendants (RSTI), institué par l’ordonnance N°2019-636 du 17 juillet 2019, était au centre d’une réunion d’information tenue mercredi 25 août 2021 à la salle de mariage de la mairie de Bouaké à l’initiative de la Caisse nationale de prévoyance sociale (CNPS).

Bien qu’en vigueur, ce nouvel instrument de sécurité sociale, qui vient combler un vide en matière de protection sociale des travailleurs indépendants, est malheureusement peu connu. D’où l’organisation de cette rencontre dont l’objectif était de le présenter officiellement aux autorités préfectorales, aux élus, aux chefs traditionnels et religieux ainsi qu’aux représentants des faitières de différents corps de métiers afin que ceux-ci servent de relais auprès des populations pour les sensibiliser davantage et les amener à y adhérer massivement.

Dans son intervention, le responsable projet à la CNPS, Adou Simon, a d’abord défini la notion de travailleur indépendant qui désigne toute personne qui exerce une activité professionnelle pour son propre compte. Ainsi sont considérés comme travailleurs indépendants, selon M. Adou, les exploitants agricoles, les artisans, les commerçants, les transporteurs, les sportifs, les artistes, les libéraux, les exploitants miniers ou les dirigeant non-salariés d’entreprise. A ceux-là sont ajoutés les religieux et tous ceux qui sont dans la diaspora.

Le responsable du projet RSTI a ensuite précisé le but de ce régime social qui est de couvrir les risques maternité, maladie, accident et vieillesse. La couverture des risques maternité, maladie et accident s’opère par l’octroi d’indemnités journalières à l’assuré, qui se trouve dans l’incapacité physique constatée, de continuer ou de reprendre le travail par suite de la survenance de l’un ou plusieurs de ces risques. En ce qui concerne la couverture du risque vieillesse, elle garantit aux assurés du RSTI, le service d’une pension de vieillesse.

Le directeur du recouvrement à la CNPS, Boni Claude, a, pour sa part, précisé les modalités d’affiliation et de cotisation. Il a, notamment, indiqué que le travailleur indépendant doit se déclarer à la CNPS en précisant son métier et le montant de la cotisation sociale qu’il s’engage à payer chaque mois soit par mobile money, soit par virement bancaire ou au guichet d’une banque.

M. Boni a également insisté sur le fait que l’adhérent au RSTI doit payer régulièrement ses cotisations sociales à la CNPS et remplir pour chaque prestation sociale, les conditions prévues par la loi.

(AIP)

rkk