Cet article a été publié le: 25/11/21 8:29 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Le préfet d’Aboisso mobilise ses administrés pour le RGPH et l’enrôlement pour la CNI

Aboisso, 25 nov 2021 (AIP)- Le préfet de région du Sud-Comoé, préfet du département d’Aboisso, Coulibaly Gando, a appelé ses administrés à se mobiliser pour la réussite des opérations de Recensement général de la population et de l’habitat (RGPH 2021) et celle de l’enrôlement en vue de la délivrance des nouvelles cartes nationale d’identité (CNI), mercredi 24 novembre 2021, lors d’une rencontre tenue à la mairie d’Aboisso.

Pour l’administrateur civil, il faut mettre tout en œuvre pour réussir ces deux opérations malgré les difficultés évoquées par les différents responsables dont le difficile déploiement des agents recenseurs dans les villages et hameaux, les problèmes de locomotion, l’absence des populations à leurs domiciles et le refus de certaines personnes de se faire recenser pour ce qui est du RGPH. Pour les CNI, il a cité les erreurs constatées sur des cartes délivrées, la longueur de l’attente pour la délivrance des pièces, entre autres

Coulibaly Gando a expliqué que le RGPH est un outil indispensable de planification du développement pour le Gouvernement ivoirien au bénéfice des populations et également que les anciennes cartes d’identité ne seront plus valables après le 31 décembre 2021, d’où la nécessité de se faire enrôler en vue de l’obtention de la nouvelle.

Cette rencontre suscitée par le préfet de région se justifie par les résultats selon lesquels à quelques  jours de la fin du RGPH, la région du Sud-Comoé est à moins de 50% de sa population recensée et à 30% de taux d’enrôlement pour la carte nationale d’identité.

La Côte d’Ivoire a démarré son cinquième RGPH le 08 novembre 2021. Cette opération va prendre fin le 28.

(AIP)

akn/cmas