Cet article a été publié le: 7/08/22 17:15 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Le préfet de Tiébissou exhorte à la concorde et la cohésion nationale

Tiébissou, 07 août 2022(AIP)- Le préfet du département de Tiébissou (centre, région du Bélier), Gouassiro Ernest Mathieu, a exhorté à la cohésion nationale, ses administrés lors de la cérémonie commémorant le 62ème anniversaire de l’indépendance de la Côte d’Ivoire.

Le préfet Gouassiro Ernest a d’abord rappelé les défis économiques, sociaux, politiques, sécuritaires et sanitaires auxquels Tiébissou doit faire face, évoquant entre autres des violences électorales, la crise du COVID-19, la drogue, le banditisme, les accidents  mortels de la voie publique, la cherté de la vie et le terrorisme.

Ensuite, a-t-il rappelé les tentatives de solutions pour y faire face et surtout les actions de développement au niveau national et départemental en faveur desquelles il a appelé à la paix et à la cohésion nationale.

Pour le département de Tiébissou, le préfet a indiqué que l’autoroute Tiébissou-Bouaké, le bitumage des axes Tiébissou-Didiévi et Tiébissou-Béoumi sont en cours et que trois kilomètres sur 14 dans la  ville ont déjà été réalisés.

Toutes ces infrastructures routières et leurs  réalisations connexes en matière socio-éducatives, sont des atouts de développement, a ajouté le préfet.

Dans le cadre de la mise en œuvre des projets structurants de développement, le préfet a noté la construction d’une usine de transformation de la noix de cajou (CAPROCI), d’une autre de transformation du manioc, le projet de construction d’une usine d’abattage de volailles, dont la première pierre a été déjà posée.

Figurent également au nombre de ces réalisations, l’école de spécialisation en pêche et pisciculture en eaux continentales (ESPPEC) du village de Koubi, que le gouvernement vient de choisir comme école pilote du programme national de transformation de l’aquaculture en Côte d’Ivoire (PSTACI).

Le Premier ministre, Patrick Achi, a fait le lancement officiel le 1er août à la station du CNRA à Loka,  la construction future du centre d’enfouissement technique de M’bouédio à une douzaine de kilomètres de Tiébissou.

Ce centre, a précisé le préfet, desservira les régions du Bélier, du Gbêkê et le district de Yamoussoukro.

En outre le préfet a précisé qu’au niveau du privé, un projet  de production de biocarburant à partir du manioc est annoncé dans la sous-préfecture de Lomokankro.

Il a insisté sur la prééminence de la paix pour toute activité de développement.

« Sans la paix, il nous serait difficile, voire impossible de bâtir une Côte d’Ivoire développée et forte. Ainsi voudrais-je en appeler au civisme, à la concorde et à la cohésion nationale », a-t-il lancé.

(AIP)

myk/aaa/ask