Cet article a été publié le: 24/11/22 15:30 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Le préfet de Tiébissou exhorte ses administrés à s’approprier l’opération de révision de la liste électorale

Tiébissou, 24 nov 2022 (AIP)- Le préfet du département de Tiébissou, Gouassiro Ernest Mathieu a exhorté ses administrés  de la commune à  s’approprier l’opération de révision de la liste électorale, qui se tient depuis samedi et ce, jusqu’au 10 décembre  2022.
C’est à l’occasion d’une  séance de sensibilisation et de lancement menée par le président départemental de la Commission électorale indépendante (CEI), Konaté Daouda et le préfet.
« Vous qui participez à  cette réunion et notamment  les chefs de village et les responsables politiques, soyez des relais auprès des populations pour qu’il y ait un enrôlement de masse qui permettra un fort taux de participation aux  futures élections. En outre,  une révision de la liste électorale, réussie et consensuelle, réduit les conflits préélectoraux et post-électoraux qui mettent en mal la cohésion sociale », a exprimé M. Gouassiro, mardi 22 novembre 2022, à la préfecture, lors d’une séance de sensibilisation.
Les pièces à fournir pour l’opération sont notamment, la carte  nationale d’identité (CNI) en cours de validité, le récépissé d’enrôlement  de la  CNI ou de  l’attestation d’identité ONECI ou du certificat de nationalité, a indiqué le président de la CEI départementale, Konaté Daouda. Il a ajouté que deux types de requérants seront enrôlés pour la ville de Tiébissou, dans les écoles, excepté l’école primaire publique municipale 1.
Le premier type concerne les personnes qui sont déjà sur la liste électorale, et dont les modifications portent sur le changement de nom et de lieu de vote ainsi que l’extraction des décédés. La catégorie deux,  concerne les personnes qui n’ont jamais été inscrites sur la liste électorale. Ce groupe est composé essentiellement de nouveaux majeurs, mais également de personnes  âgées, qui n’ont jamais été enrôlées.
Le changement de lieu de vote est soumis à un certificat de résidence spécial délivré par la police ou la sous-préfecture. Au niveau de la commune, l’on dénombre 17 sites électoraux dont huit en ville  et neuf dans les villages, a ajouté M. Konaté.
L’opération de révision de la liste électorale s’achève le 10 décembre. A ce jour, il existe sept millions d’électeurs sur le fichier électorale.
(AIP)
myk/sn/fmo