Cet article a été publié le: 11/10/21 10:41 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Le préfet du Bounkani annonce un dialogue pour harmoniser les relations entre FDS et la population

Bouna, 11 oct 2021 (AIP)- Au cours d’une rencontre avec le comité civilo-militaire, vendredi 08 octobre 2021, le préfet de la région du Bounkani, préfet du département de Bouna, Joseph Kpan Droh, a annoncé la tenue dans les prochains jours d’un dialogue communautaire en vue d’harmoniser les relations entre les forces de défense et de sécurité (FDS) et la population.

Selon le préfet, depuis un certain moment, des rumeurs font état de ce que les relations entre les FDS et les populations ne sont pas au beau fixe. Les forces de l’ordre accusent les populations d’incivisme, de non-respect de la légalité et de l’état de droit, et de vouloir toujours se croire en pleine rébellion comme en 2002, avec une grande liberté dans l’orpaillage et les trafics illicites.

Quant aux populations, M. Kpan dit apprendre qu’elles accusent les forces de l’ordre au motif du racket qui semble être institutionnalisé sur les routes, et que les contrôles des véhicules et engins à deux roues se font avec une nervosité et un manque criant de courtoisie, ce qui peut être source de conflits.

« Nous allons donc nous retrouver, FDS et populations, dans le cadre de ce dialogue communautaire pour chacun dise ce qu’il reproche à son frère ou à sa sœur et qu’ensemble nous trouvons une solution qui va permettre d’harmoniser les relations entre les différentes communautés », a-t-il indiqué. Il a précisé que l’enjeu réel de ce cadre demeure la collaboration entre FDS et populations en raison de la menace terroriste qui règne dans la région du Bounkani (Nord-est ivoirien). Car pour lui, aucune force ne peut être efficace si elle pas d’informations.

Le préfet Joseph Kpan Droh entend associer à ce dialogue, sa majesté Niguê-Gbliman, le Roi du Bounkani.

(AIP)

on/ako/cmas