Cet article a été publié le: 4/11/20 7:26 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Le préfet Fadi Ouattara préconise une cellule d’alerte à Abengourou

Abengourou, 04 nov 2020 (AIP) -Le préfet de la région de l’Indénié-Djuablin, préfet du département d’Abengourou, Fadi Ouattara, a préconisé mardi 03 novembre 2020 la mise sur pied d’une cellule d’alerte pour éviter les conflits communautaires.

Dans son intervention lors d’une réunion d’urgence tenue au palais royal suite aux violences perpétrées lors des élections à Abengourou, le préfet a souhaité que les membres de la cellule d’alerte soient composés de notables, des représentants des femmes, des jeunes de religieux.

« Ce sera un organe pour s’ouvrir aux autres, à leurs frères des autres pour nous dire ce qui se passe et éviter les conflits », a précisé le préfet hors grade. Il a conseillé aux populations d’éviter les « dérapages » qui pourraient entraîner un péril collectif.

Fadi Ouattara a déploré les rumeurs et demandé que les populations n’en tiennent pas compte. Il a également demandé aux hommes politiques d’éviter de manipuler les jeunes. A ceux-ci, il a conseillé la prudence et demandé qu’ils ne s’entretuent pas pour les hommes politiques.

Des affrontements entre  des partisans de l’opposition et du pouvoir ont entrainé, dimanche et lundi, la mort de deux personnes dont un adolescent calciné dans un incendie de maison à Niablé et un jeune atteint d’une balle de fusil à Sankadiokro, dans le département d’Abengourou.

« Nous sommes réputés pour une région de paix. Faisons en sorte que notre contribution puisse apporter au maintien de la paix et mettre fin à cette situation de tension », a conseillé M. Ouattara.

Le préfet d’Abengourou a encouragé chacun à être ambassadeur de la paix en s’impliquant fortement dans la restauration de la cohésion sociale. Il a demandé particulièrement aux religieux de prier davantage pour que Dieu protège la région et la Côte d’Ivoire.
(AIP)
nam/fmo