Cet article a été publié le: 6/07/21 8:39 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Le Premier ministre Achi affiche sa volonté de poursuivre l’œuvre de Gon Coulibaly

Abidjan, 06 juil 2021 (AIP)- Le Premier ministre Patrick Achi a affiché, lundi 05 juillet 2021, à Abidjan, sa volonté de poursuivre le projet de développement de la Côte d’Ivoire porté par l’ex-chef du gouvernement Amadou Gon Coulibaly dit AGC, décédé le 08 juillet 2020 à l’âge de 61 ans, des suites d’un malaise après un Conseil des ministres présidé par le président Alassane Ouattara.

« J’ai perdu un ami mais j’ai le privilège que beaucoup n’ont pas. J’ai son rêve en moi. Et lui peut partir mais son rêve ne mourra pas. Ce n’est pas simplement un projet de société, ce n’est pas simplement un document écrit. Pour moi, c’est un rêve dans lequel un grand homme d’Etat a mis toute son énergie et toute sa vie », s’est exprimé M. Achi au Sofitel Hôtel Ivoire à Cocody, à l’occasion de la présentation officielle de l’œuvre autobiographique du défunt, qui est intitulée « Le Cœur et L’Esprit », Amadou Gon Coulibaly.

Selon le chef du gouvernement, AGC ou le “Lion” comme l’appelait affectueusement ses proches, s’investissait « entièrement et passionnément », et sans répit à la tâche, sous la houlette de son père le président Ouattara, pour faire émerger la Côte d’Ivoire pour le bonheur des populations.

« Amadou Gon Coulibaly était quelqu’un d’entier et passionné. S’il vous aimait, il vous aimait entièrement. Il y avait en lui deux passions et deux amours. Il était follement passionné, follement amoureux du président Alassane Ouattara et follement passionné, follement amoureux de la Côte d’Ivoire. Voilà les deux choses pour lesquelles il aurait été capable d’aller jusqu’au bout et de donner sa vie entière », a-t-il soutenu, en présence des membres du gouvernement et de la famille du disparu.

M. Achi a souligné que sa responsabilité ainsi que celle du gouvernement, c’est de faire en sorte que la vision du regretté pour le pays puisse être concrétisé afin qu’il n’ait pas vécu en vain.

Initié au Poro, comme le recommande la pure tradition Sénoufo, Amadou Gon Coulibaly a été le collaborateur du chef de l’Etat pendant 30 ans. Fait Grand-Croix dans l’Ordre national à titre posthume le 14 juillet 2020, lors de l’hommage de la Nation, l’homme avait une capacité de synthèse remarquable, un sens aigu du travail bien fait et était un perfectionniste, selon ses proches.

(AIP)

sn/fmo