Cet article a été publié le: 5/07/22 13:59 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Le projet ’’Engagements et stabilité “lancé à Bouna

Bouna, 05 juil 2022 (AIP)- La ministre du Plan et du Développement, Nialé Kaba, et le représentant résident adjoint du programme des Nations unies pour le développement (PNDU), Jonas M’fouatié, ont procédé lundi 4 juin 2022, au lancement du projet « Engagement des jeunes et des femmes pour la prévention des crises, la stabilité sociale, la consolidation de la paix et la réduction de la violence communautaire dans le nord de la Côte d’Ivoire ».
Cet projet financé par la République fédérale d’Allemagne et le PNUD, vise à accroître la stabilité sociale et renforcer l’inclusion socioéconomique des jeunes et des femmes dans le nord du pays notamment dans les régions du Bounkani, Tchologo, Poro, Bagoué et du Folon.
Il s’inscrit dans la phase 2 du Programme social du gouvernement (PSGouv2) lancé pour accélérer le rythme de réduction de la pauvreté et des inégalités sociales et apporter des solutions durables à la problématique de la fragilité dans les zones frontalières.
Selon le représentant résident adjoint du PNUD, Jonas M’fouatié, ce projet permettra de renforcer  la gouvernance communautaire et  la capacité des autorités locales en matière d’Etat de droit, au soutien à la résilience communautaire par le développement d’opportunités économiques et d’activités génératrices de revenus pour les jeunes hommes et femmes.
’’Il contribuera aussi au renforcement des capacités des jeunes hommes et femmes pour la prévention de l’extrémisme violent et le renforcement de la cohésion sociale dans les régions frontalières nord de la Côte d’Ivoire’’ a-t-il indiqué.
La ministre Nialé Kaba a invité les jeunes à saisir cette opportunité qui leur permet une insertion socio-professionnelle et une autonomisation contribuant à leur épanouissement.
La cérémonie de lancement a enregistré la présence du représentant du ministre de la Promotion de la jeunesse, de l’Insertion professionnelle et du Service civique, Nikoué  Hermann.
L’extrémisme violent et l’expansion des activités terroristes dans le sahel constituent une menace pour la stabilité de la Côte d’Ivoire, comme en témoignent les récents incidents à la frontière nord du pays. Pour adresser ce défi, le Gouvernement ivoirien a pris une série de mesures.
Le PSGouv2 bénéficie du soutien des partenaires au développement au nombre desquels la République fédérale d’Allemagne et le PNUD.
(AIP)
on/apk/ask