Cet article a été publié le: 23/09/21 9:30 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Le projet PDC-ID connaît une exécution physique de 30,7%

Abengourou, 23 sept 2021 (AIP)- Le Projet de développement des chaînes de valeur dans la région de l’Indénié-Djuablin (PDC-ID) connaît, à la date du 31 août 2021, un taux d’exécution de 30,7%, a confié mercredi 22 septembre 2021, son coordonnateur, Dogbo Méli.

Lors de la session ordinaire du comité technique régional (CTR) présidé par le préfet de région de l’Indénié-Djuablin, préfet du département d’Abengourou, Assamoi Florentin, le coordonnateur a indiqué que le retard constaté à un an de la fin du projet est dû aux difficultés liées au long délai de traitement au niveau du bailleur et à la conjoncture socio-économique qui n’a pas été favorable, à cause, de la pandémie de la COVID-19 et la période électorale de 2020.

M.  Dogbo a souligné que la non prise en compte des taxes et frais de douane dans le montage et la démission des personnels cadres ont aussi constitué un frein à la bonne exécution du projet.

La réalisation financière, à ce jour, au niveau du Fonds spécial du Nigeria qui finance le projet est de 21%, soit 700 millions FCFA sur 3,328 milliards FCFA et celle de la partie ivoirienne avec un taux de financement déjà de 104% sur 0,6 milliard FCFA,  se chiffre à un total de 1,100 milliard FCFA. « Mais il reste encore plus de deux milliards FCFA », a fait remarquer Dogbo Méli.

Le coordonnateur du PDC-ID s’est dit toutefois optimiste qu’avec l’allègement des tâches au niveau financier et le règlement en cours de la question de la taxe douanière par l’État, le projet sera exécuté à plus de 80% à fin 2022.

L’accord de prêt a été signé le 14 février 2017. Le PDC-ID, d’une durée de trois ans, devrait prendre fin au 30 juin 2020. Le premier décaissement est intervenu en 2018, soit une année avant son démarrage effectif à la mi-juin 2019. Le Projet, après une première prorogation jusqu’au 31 décembre 2021, bénéficie d’une deuxième prorogation accordée jusqu’au 31 décembre 2022.

Le PDC-ID a pour objectif d’assurer la sécurité alimentaire, la création de la richesse et d’accroître le revenu des acteurs des chaînes de valeur. Il est conçu pour consolider les activités de l’ex-projet d’Appui aux infrastructures agricoles dans la région de l’Indenié-Djuablin (PAIA-ID), et pour asseoir les conditions d’émergence d’un véritable pôle agro-industriel dans la région de l’Indénié-Djuablin.

A terme, le Projet doit appuyer 9750 bénéficiaires (groupements, petites et moyennes entreprises) dont 80 % de femmes, produire de la semence de maïs et des boutures de manioc, faire de la maraîchère, acquérir des unités de transformation, réhabiliter 34 km de piste et achever quatre marchés ruraux et sept magasins de stockage, un bureau de vente des producteurs de l’ex-projet PAIA-ID.

(AIP)

nam