Cet article a été publié le: 10/06/22 16:20 GMT

Côte d’Ivoire – AIP/ Le projet SWEDD CI veut combattre les grossesses en milieu scolaire à Bocanda

Bocanda, 10 juin 2022 (AIP) – Le projet « Autonomisation des femmes et la dividende démographique au Sahel en Côte d’Ivoire (SWEDD CI) encadre 180 jeunes filles-élèves du lycée moderne de Bocanda (Centre – Est, région du N’zi), sélectionnées selon leur vulnérabilité, avec l’accord de leurs parents, en vue de les soustraire des grossesses précoces, facteurs d’interruption des études.

A travers le sous projet éducation, ”projet d’appui à l’amélioration du maintien des jeunes filles dans le premier cycle du secondaire” , SWEDD CI entend soutenir ces filles regroupées dans “des espaces sûrs” sous la conduite de deux enseignantes formées à cet effet, appelées “mentores” qui leur servent de modèles.

Les activités menées dans “les espaces sûrs” sont en rapport avec des thèmes développés dans “le guide de la mentore”, ont expliqué les mentores Konan Liliane et Kouadio Amenan Tiburce, enseignantes au lycée moderne de Bocanda. Mme Konan a indiqué que ces activités visent notamment à renforcer l’encadrement, l’apprentissage et les connaissances des filles scolarisées en santé sexuelle de même qu’en compétences de vie courante.

Le projet prévoit, en outre, des cours de renforcement en mathématiques et en français, des dons en nature (nourriture) pour les filles et leurs familles, des transferts en espèces et des bourses et/ou l’appui alimentaire pour celles qui en ont besoin sont également prévus par ce projet.

« Ces initiatives devraient mettre les filles à l’abri des besoins vitaux qui les poussent très souvent à se livrer au premier venu et contribuer à l’amélioration des résultats scolaires”, a espéré la mentore Konan.

Les directions régionales de l’Education nationale et de l’alphabétisation (DRENA) de Bondoukou, de Bouna, de Daoukro, de Toumodi, de Bongouanou et d’Abidjan 1 et 4 sont concernées par ce projet qui regroupe 215000 jeunes filles à travers le pays. Il est mis en œuvre par l’Unité de coordination du projet (UCP) en collaboration avec le ministère de l’Education nationale et de l’alphabétisation (MENA) et l’ONG « Ensemble imaginons et construisons le futur ( EICF ) » avec comme slogan ” gardons les filles à l’école ”
(AIP)
kkc/ik/fmo