Cet article a été publié le: 7/12/20 20:19 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Le recteur de la Basilique plaide pour une reconnaissance nationale de l’œuvre de Houphoët-Boigny

Yamoussoukro, 07 déc 2020 (AIP) – Le recteur de la Basilique Notre Dame de la paix de Yamoussoukro, Père Franck Alatin, qui célébrait le lundi 7 décembre 2020, une messe d’action de grâces à l’occasion du 27eme anniversaire de la disparition de Félix Houphouët-Boigny, a appelé les autorités ivoiriennes à instaurer une journée nationale fériée en reconnaissance à l’œuvre du bâtisseur de la Côte d’Ivoire moderne.

La cérémonie, qu’abritait la Basilique construite par l’ancien Président ivoirien, était une initiative de la fondation Félix Houphouet-Boigny pour la recherche de la paix.

« Les nations comme l’Afrique du Sud, le Kenya et les Etats-Unis ont une journée dédiée à Mandela, Kenyatta et à Martin Luther King. La Côte d’Ivoire aussi mérite d’avoir son Houphouët-Boigny day », a soutenu Père Alatin qui regrette que le souvenir de l’illustre disparu « commence à se dissoudre ».

Selon lui, l’histoire de la Côte d’Ivoire comporte un chapitre important qui a pour titre Houphouët-Boigny et les événements comme la messe du jour ont pour objectif de cimenter le sentiment national.

« Prier pour le Président Boigny, c’est rappeler aux Ivoiriens que l’avenir de ce pays ne pourra pas se construire sans un enracinement dans notre histoire et cette histoire, c’est aussi Félix Houphouët-Boigny ».

Cette messe a enregistré la présence d’autorités de marque comme l’ancien Premier Ministre Charles Konan Banny et l’ancien ministre de l’intérieur et actuel vice-président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI, parti d’opposition), Emile Constant Bombet.

Après avoir dirigé la Côte d’Ivoire durant plusieurs décennies, le Président Houphouët-Boigny s’est éteint le 7 décembre 1993. Chaque année, à la même date, tous ceux qui l’ont réellement aimé se recueillent, évoquent son souvenir et prient pour le repos de son âme.

C’est le cas de la fondation pour la recherche de la paix qui porte son nom qui n’a de cesse de promouvoir les idéaux de paix et de justice qu’il a portés au cours de son existence terrestre.

(AIP)

gso/fmo