Cet article a été publié le: 17/06/21 19:56 GMT

Côte d’Ivoire–AIP/ Le retour de l’ancien Président Laurent Gbagbo est une chance pour la réconciliation nationale (population de Bondoukou)

Bondoukou, 17 juin 2021 (AIP) – Le retour de l’ancien Président Laurent Gbagbo est une chance pour la réconciliation nationale, a fait savoir la population de Bondoukou (Nord-est, région du Gontougo), lors d’un micro-trottoir, jeudi 17 juin 2021.

Selon Silué Kanigui,  professeur de lycée, le retour de Laurent Gbagbo contribuera à la réconciliation des ivoiriens et au renforcement de la cohésion sociale. Il  a salué le geste du Président Ouattara qui a permis que l’ex-président regagne sa terre natale. « Je suis vraiment content de ce retour car ce n’est que justice rendue », a-t-il fait savoir.

Pour le Fédéral du Front populaire ivoirien (FPI) de Bondoukou, Koffi Anani, la paix et la réconciliation en Côte d’Ivoire doivent passer par la présence de Laurent Gbagbo dans son pays qui l’a vu naitre. Il s’est dit heureux et fier de cette arrivée et espère qu’elle aboutira à une vraie réconciliation entre les ivoiriens. « Laurent Gbagbo a pardonné tout ce qu’on lui a fait et les ivoiriens doivent suivre son exemple pour qu’on vive en paix », a-t-il fait savoir.

Le correspondant régional du quotidien « Le temps », Pascal Assibondry, qui a reconnu que la venue de l’ex- Président donnera un coup d’accélérateur à la réconciliation et à la cohésion sociale. Il a exprimé sa joie et son émotion et a fait savoir que les ivoiriens ont désormais mesuré l’importance de vivre en paix.

« Nous voulons désormais vivre dans un pays en paix et réconciliée », a lancé Djédjé Christ, élève en Terminale qui a reconnu que la présence de Laurent Gbagbo contribuera à apaiser la tension dans le pays. Ce qui sera de bon augure pour les jeunes qui aspirent à un avenir meilleur.

Laurent Gbagbo est rentré en Côte d’Ivoire, ce jeudi 17 juin 2021, après son acquittement définitif le 31 mars 2021 par la Cour pénale internationale (CPI) où il a été détenu près de 10 ans, accusé de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité.

(AIP)

zaar/fmo