Cet article a été publié le: 11/12/20 7:06 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/Le RHDP invite les autorités à prendre toutes les mesures pour la préservation de la paix (Déclaration)

Abidjan, 11 nov 2020 (AIP)-Le Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP) a invité jeudi 10 décembre 2020 dans une déclaration, les autorités compétentes à prendre toutes les mesures pour la préservation de la paix et de l’ordre public

Le parti au pouvoir a lancé cet appel au lendemain d’une déclaration  faite par le président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI, opposition), Henri Konan Bédié  appelant à un “dialogue national”, qui devra être “encadré “par “des organisations internationales”, telles que “l’ONU”, en vue d’aborder plusieurs “questions clés.

Il s’agit selon l’opposition de “l’élaboration d’une constitution consensuelle”, “la mise en œuvre d’un véritable processus de réconciliation qui prendra notamment en compte le retour des exilés et la libération des prisonniers politiques et militaires”, mais aussi “l’organisation des élections, notamment présidentielles, transparentes, crédibles et inclusives”.

Pour le RHDP, ce sont les points inscrits dans la feuille de ‘’route du prétendu CNT (Conseil National de Transition) que M. Bédié est en train de dévoiler au grand public’’.

«Il est clair que le dialogue réclamé par M. Henri Konan Bédié n’est qu’un alibi, un prétexte. Ce qu’il recherche en réalité, c’est sa transition qui lui a filé entre les mains », a indiqué le porte-parole du parti présidentiel, Kobenan Kouassi Adjoumani entouré du porte-parole adjoint, Touré Mamadou et du secrétaire exécutif du parti, Adama Bictogo.

Tout en condamnant les propos, le RHDP réaffirme son soutien sans faille au président de la République, Alassane Ouattara, dans ses efforts, en vue de rétablir et de consolider la paix. Il l’invite à poursuivre le dialogue tel qu’il l’a préconisé et à ne point céder à la provocation.

Le parti au pouvoir invite également ses militants, sympathisants et tous les ivoiriens à ne pas succomber sous le poids de la tentation de la violence et de la manipulation, en refusant de s’associer à des prétendues manifestations pacifiques qui n’ont d’autre objectif que d’organiser des troubles à l’ordre public et de dérouter ainsi le processus de normalisation en cours.

Le Président Alassane Ouattara vainqueur de la présidentielle du 31 octobre 2020 avec un score de 94,27% et un taux de participation de 53,90% prêtera le lundi 14 décembre 2020 serment pour le nouveau quinquennat.

(AIP)

Bsp/ask