Cet article a été publié le: 26/05/22 18:28 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Le RIDDEF et Carrefour international présentent les résultats de la phase pilote d’un projet de lutte contre les VBG

Abidjan, 26 mai 2022 (AIP)- Le Réseau ivoirien pour la défense des droits de l’enfant et de la femme (RIDDEF) et le Groupe Carrefour international ont présenté, mercredi 25 mai 2022 à Abidjan, les résultats de la phase pilote d’un projet de lutte contre les Violences basées sur le genre (VBG).

Ce projet de « monitoring de la chaine pénale pour un meilleur accès des femmes et filles à la justice en période de Covid 19 » vise à améliorer la prise en charge juridique des victimes et survivants des VBG en Côte d’Ivoire, selon la présidente du RIDDEF, Chantal Ayémou.

« En 2020, le ministère de la Femme, de la Famille et de l’Enfant a enregistré 5000 cas relatifs aux Violences basées sur le genre (VBG) contre 2744 cas en 2018. Malheureusement bon nombre de ces survivantes n’ont pas eu accès à la justice », a-t-elle fait savoir.

Seulement 2% de la cinquantaine de cas répertoriés et suivis par le RIDDEF ont pu obtenir une condamnation de leurs bourreaux par la justice, a-t-elle révélé.

Fait qui a motivé la création de ce projet dont la phase pilote consistait à collecter des données à travers les tribunaux, commissariats et brigades de gendarmerie des communes d’Abobo, Bingerville, Cocody, Port-Bouet et Yopougon. L’objectif étant de cerner l’environnement de la gestion des plaintes des victimes.

Cet atelier a servi de cadre à la présentation des données de l’étude aux acteurs mobilisés dans le cadre de gestion des cas de VBG afin de recueillir leurs avis et observations.

Le RIDDEF est une organisation apolitique, laïque, indépendante qui milite pour le droit de l’enfant, la femme et pour la cohésion sociale. Il a été créé en 2013 et dispose de représentation dans 15 zones de l’intérieur du pays.

(AIP)

mk/tm