Cet article a été publié le: 13/05/22 16:15 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Le RIFS distingue des anciennes gloires féminines du sport

Abidjan, 13 mai 2022 (AIP)- Le Réseau international francophone pour le Sport (RIFS) a distingué, vendredi 13 mai 2022, des anciennes gloires féminines qui ont inscrit en lettre d’or leur nom dans le milieu sportif tant au plan national qu’international.

Sakanoko Soungbe, Djoman Emilie, Koré Louis, Gnon Désire, Ami Fofana, Akpa Julienne, Patricia Lorougnon, Koffi N’da Luicienne et Malahoua Monique, toutes des anciennes gloires ont été distinguées à l’occasion de la cérémonie de lancement de la troisième édition de sport vie initié par le RIFS en vue de valoriser les acteurs du secteur sportif.

« Cette distinction vise à repositionner ces valeurs sûres de notre sport et leur dire que nous ne les avons pas oubliées et que nous gardons un bon souvenir d’elles », a fait savoir le président du RIFS, Justin Anzian, à l’Agora de d’Abidjan-Koumassi en présence du représentant du directeur général du Sport et de plusieurs personnalités.

M. Anzian a saisi l’occasion pour présenter le RIFS, cette plateforme internationale qui fait la promotion des valeurs de la Francophonie à travers le sport. Il a souligné que le thème de cette troisième édition « Le sport avec elles » offre l’occasion de célébrer la femme, une cible privilégié de la Francophonie et du développement de l’économie sportive.

Marraine de la cérémonie, la présidente du Conseil national des droits de l’homme, représenté par Dr Marie-Paule Kodjo a souhaité que l’édition 2022 de sport et vie servent de tribune pour sensibiliser l’opinion sur la nécessité d’assurer une meilleure représentativité des femmes dans le sport.

« Nous devons faire en sorte de scolariser nos filles et faire d’elle demain non seulement des ministres, des présidentes de la République, des magistrats, des avocates des médecins mais aussi des athlètes professionnelles qui porteront haut le drapeau ivoirien », a exhorté Mme Kodjo qui a également été distinguées pour la circonstance.

Cette rencontre a été marquée par des communications sur différentes thématiques et une démonstration de Netball, discipline sportive dérivée du basketball pratiquée par des jeunes filles. Elle se poursuivra en août avec une campagne de sensibilisation à Daloa autour du sport et de la migration clandestine.

(AIP)

bsb/ask