Cet article a été publié le: 24/09/21 21:31 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/Le secteur privé sensibilisé sur les dispositions de la 3ème phase de l’APEI

Abidjan, 24 sept 2021 (AIP)-Un atelier de sensibilisation et d’échanges avec le secteur privé s’est tenu vendredi 24 septembre 2021, sur les dispositions à prendre dans la cadre de la troisième phase de démantèlement tarifaire Accord de partenariat économique intermédiaire (APEI) entre l’Union Européenne et la Côte d’Ivoire.

A l’initiative du ministère délégué auprès du ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères, de l’Intégration africaine et de la Diaspora, chargé de l’intégration africaine, cette rencontre a eu pour but d’identifier les mesures prises par le secteur privé en vue de tirer avantage des APEI et de leurs programmes subséquents (augmentation des exportations sur les marchés union européenne et royaume uni ainsi que le marché régional et consolidation de leur marché locaux ivoiriens).

Il s’agit spécifiquement selon Dr Golé Bi Guillaume, directeur des politiques communautaires macroéconomique et financière au ministère en charge de l’intégration africaine d’échanger sur l’implication du secteur privé dans la mise en œuvre des APEI, sur les dispositions à prendre en vue de préserver l’intégration régionale et de recueillir les préoccupations des faîtières du secteur privé impliqués dans le démantèlement tarifaire.

Il a souligné que techniquement toutes les dispositions pour la mise en œuvre de l’APEI sont prêtes avec la finalisation des accords sur les règles d’origine et l’offre d’accès. Au niveau politique également, le processus de prise de l’ordonnance et du décret sur les règles vient d’être pris.

Au nom de la Confédération générale des entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI), Arkhurst Helena, chef de département des Affaires règlementaires et communautaires a salué cette rencontre qui est très bénéfique au secteur privé.

Pour préserver leurs accès en franchises de droits de douanes sur le marché européen, la Côte d’Ivoire et le Ghana ont signé l’APEI depuis décembre 2007 en attendant la mise en œuvre de l’APE régional. Cet APEI donne accès au marché européen sans droit de douane.

En retour la Côte d’Ivoire se devrait de démanteler progressivement ses tarifs douaniers jusqu’en 2023.

Satisfait des engagements pris par la Côte d’Ivoire, Mauro Miranda a au nom de l’Union Européenne encouragé les autorités à travailler dans la dynamique de la troisième phase de démantèlement tarifaire qui est prometteuse.

L’accord de partenariat économique (APE) consiste à mettre en place une zone de libre échange réciproque entre l’Union européenne et les pays d’Afrique des caraïbes et du pacifique, regroupés en blocs régionaux.

(AIP)

Bsp/ask