Cet article a été publié le: 11/12/20 8:46 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/Le Sénat approuve les budgets de quatorze ministres

Yamoussoukro, 11 déc 2020 (AIP) –  Quatorze membres du gouvernement ivoirien ont obtenu l’approbation des sénateurs pour leurs budgets 2021 au terme d’un oral parlementaire qui s’est tenu jeudi 10 décembre 2020 à la fondation Félix Houphouët boigny de Yamoussoukro qui sert d’hémicycle au Sénat.

“Nous sommes venus avec des propositions claires, des projets clairs, nous avons des objectifs clairement définis , cela dans le cadre de la politique générale du gouvernement qui commande que chaque ministère de façon sectorielle doit pouvoir traduire les préoccupations du gouvernement dans son département”, a noté le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique Aka Aouélé Eugène.

Le budget de son ministère s’élève à 414 254 898 441 f cfa et sera consacré selon lui entre autres à poursuivre la réforme hospitalière en cours et « qui va démarrer véritablement en 2021. Plusieurs textes sont d’ailleurs déposés sur la table du secrétariat général du gouvernement ».

Les sénateurs ont particulièrement adressé un satisfecit à ce département qui a su contenir la pandémie du coronavirus, faisant de la Côte d’Ivoire l’une des plus belles réussites dans la gestion du COVID-19.

« Ce n’est pas fini, il faut maintenant se préparer toujours dans le cadre de la prévention à faire face à la suite et cela va passer par le vaccin », a prévenu le ministre Aka Aouélé.

Une allocation de 37.461.844.260 f cfa a été accordée au département de la solidarité, de la cohésion sociale et de la lutte contre la pauvreté.

“Le vote du budget aujourd’hui nous permet de continuer nos actions dans plusieurs domaines notamment en privilégiant les activités de dialogue, le renforcement de la solidarité, les activités de développement du civisme, celles qui permettent à tous les Ivoiriens d’être rassemblés, d’être en paix”, a fait savoir Pr Koné Mariatou.

La Côte d’Ivoire expérimente depuis deux années le concept du budget-programme qui exige que pour l’adoption du budget de l’Etat, chacun des ministres passe devant la représentation du peuple pour soutenir les prétentions budgétaires de son département. L’exercice est en cours devant la chambre haute du parlement et est prévu pour s’achever samedi.

(AIP)

gso/ask