Cet article a été publié le: 18/08/22 7:22 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Le SYNAREP-CI appelle les autorités à la revalorisation des prix d’achat bord champs des produits agricoles

Abidjan, 18 août 2022 (AIP)- Le Syndicat national pour la revalorisation des planteurs de Côte d’Ivoire (SYNAREP-CI) a appelé, mercredi 17 août 2022, à Abidjan-Plateau, les autorités à la revalorisation des prix d’achat bord champs des produits Agricoles, lors d’un sit-in.

Ce sit-in avait pour objectif de créer les conditions d’échange avec les autorités du ministère de l’Agriculture, les membres du Conseil café-cacao et de l’Association des professionnels du caoutchouc naturel de Côte d’Ivoire (APROMAC) afin de poser les revendications des planteurs.

“Les planteurs souhaitent que le prix du kilogramme du cacao soit fixé au moins à 1000 FCFA, celui de l’hévéa à 1000 FCFA, la revalorisation du prix du café à 1000 FCFA, l’anacarde à 1000 FCFA, le coton à 500 FCFA et le palmiste à 500 FCFA”, a fait savoir le secrétaire général national du SYNAREP-CI, Koulaï Valentin.

Outre ces revendications, le syndicat réclame entre autres le paiement des fonds Covid-19 estimé à 17 milliards de FCFA pour la filière café-cacao et cinq autres milliards pour la filière hévéa-palmier à huile qui n’ont jusque-là pas encore été payés. Il réclame également, la tenue d’une assemblée générale élective du président de l’APROMAC ainsi que la gestion de la structure.

“Après une rencontre avec le gouvernement, nous nous replions pour aller nous préparer véritablement et revenir afin de faire en sorte que nous puissions avoir satisfactions de toutes les revendications que nous avons posées”, a ajouté M. Koulaï.

Le prix bord champ du cacao pour la campagne principale 2021-2022 a été fixé à 825 FCFA le kilogramme et à 700 FCFA pour celui du café.

(AIP)

dds/ad/fmo