Cet article a été publié le: 5/08/21 9:04 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Le village de Pkapékou célèbre son fils nommé ministre-gouverneur

Gagnoa, 05 août 2021 (AIP)- Le village de Kpapékou (13 km de Gagnoa), a célébré la nomination au poste de ministre-gouverneur du district du Gôh-Djiboua, de son fils, Louis André Dacoury-Tabley, mercredi 04 août 2021, en présence du président du conseil régional du Gôh, Joachim Djédjé Bagnon, chef traditionnel de province de Gagnoa.

« Cette fête a un sens purement familial », a d’emblée indiqué le président Djédjé Bagnon, porte-parole du ministre Dacoury-Tabley.

L’objectif, selon  lui, est de faire des bénédictions à l’endroit du nouveau promu, en vue de la réussite de la mission que vient de lui confier le Chef de l’Etat. M. Djédjé a assuré que c’est par la volonté du chef de village, et avec la caution du chef de terre, que le village de Kpapékou a décidé de recevoir le nouveau ministre-gouverneur, fils du village.

C’est en date du 09 juin 2021, que le gouvernement ivoirien a annoncé, à l’issue du Conseil d’un conseil des ministres, la création de 12 nouveaux districts autonomes dans le but de renforcer le maillage territorial de l’administration, en plus de ceux déjà existants à Abidjan et Yamoussoukro.

La loi 2014-451 du 05 août 2014 sur l’organisation générale de l’administration  territoriale prévoit la création de districts autonomes dans le but de renforcer le maillage territorial de l’administration. La création de ces districts autonomes vise à renforcer l’efficacité de l’action du gouvernement, avait indiqué le porte-parole du gouvernement, Amadou Coulibaly.

Pour le chef de village, cette rencontre est aussi un geste de reconnaissance à l’endroit du Chef de l’Etat pour la nomination effectuée, mais aussi, un geste d’encouragement vis-à-vis de leur « frère », Dacoury-Tabley, qui est un homme de devoir.

S’exprimant en langue locale, le ministre a salué ce geste effectué à son endroit par ses parents, et pris l’engagement de continuer à apporter sa contribution dans les actions de développement.

Mais avant, il a dit regretter qu’il n’y ait pas de suivi et d’engagement dans le travail sur le terrain, notamment, concernant  les dons déjà effectués et qui n’ont pas permis aux jeunes et aux femmes de sortir de la pauvreté.

Le village a fait dons de vivres et non-vivres au ministre, qui a annoncé qu’une cérémonie officielle et solennelle de présentation du district aux populations, sera organisée dans les prochains jours Gagnoa, chef-lieu de la région du Gôh et du district du Gôh-Djiboua.

(AIP)

dd/fmo