Cet article a été publié le: 31/03/21 8:15 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/Le WACA se positionne comme la gestion intégrée de la résilience des populations côtières, selon son coordonnateur

Abidjan, 31 mars 2021 (AIP)- Le coordonnateur du programme de gestion du littoral ouest-africain (WACA), le Pr Ochou Abé Delphin a indiqué qu’il se positionne comme une initiative concrète de gestion intégrée pour le renforcement de la résilience des populations et de l’environnement de la côtière tant au niveau régional, national que local.

Lors de la première édition de « Café de l’actualité » organisée par l’Union nationale des journalistes de Côte d’Ivoire (UNJCI), le Pr Ochou Abé s’est félicité des résultats encourageants du projet obtenus à mi-parcours, à travers la réalisation de plusieurs études liées aux investissements sociaux et physiques, au renforcement du cadre politique et juridique, aux mesures d’adaptation pour la stabilisation du cordon sableux à Grand-Lahou, zone pilote, et bien d’autres.

Il a souhaité qu’une attention particulière soit accordée au littoral ivoirien par l’Etat de Côte d’Ivoire, en termes d’investissements physiques et sociaux pour protéger le fort potentiel économique, socio-culturel et environnemental qui caractérise la zone.

Le conférencier a invité toutes les parties prenantes à jouer leurs partitions dans la gestion intégrée du littoral, tout en relevant le rôle fondamental de la presse nationale et internationale dans la sensibilisation et l’implication des différentes parties prenantes.

Le directeur de cabinet du ministre de l’Environnement et du Développement durable, Kouablan François, a salué l’initiative du « Café de l’actualité » et le choix du thème axé sur les enjeux de la lutte contre l’érosion côtière en Côte d’Ivoire. Il a exhorté les journalistes être de véritable relais du programme WACA pour une meilleure résilience des zones côtières.

Saluant la présence de plusieurs personnalités dont le préfet de Grand-Lahou et le chef de Lahou-Kpanda, village très touché par l’érosion, le président de l’UNJCI, Jean-Claude Coulibaly, a expliqué que le « Café de l’actualité » s’inscrit dans le volet formation de l’union visant à permettre aux journalistes d’avoir un background solide.

(AIP)

bsb/kp