Cet article a été publié le: 4/12/20 9:26 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/Le WANEP forme les leaders féminins pour une gouvernance inclusive

Abengourou, 04 déc 2020 (AIP)-Vingt femmes leaders d’association et réseaux communautaires ont entamé, jeudi 03 décembre 2020, à Abengourou, un séminaire de formation organisé par le Réseau Ouest-Africain pour l’Éducation de la paix (WANEP) Côte d’Ivoire en vue de leur donner les compétences nécessaires pour leur participation inclusive dans la prise de décision politique.

Pour y parvenir, les 20 leaders d’association et réseaux communautaires seront formées sur leur niveau d’implication dans la mise en œuvre effective de la résolution 1325 du Conseil de sécurité des Nations Unies et du protocole de Maputo 2003 sur le droit des femmes de participer aux prises de décisions politiques et de paix au niveau communautaire, les outils d’analyse et de résolution des conflits, la stratégie d’influence et de plaidoyer au niveau local, la compréhension du concept genre et l’identification des défis liés à la participation des femmes dans leurs communautés.

La formation s’inscrit dans le cadre du projet “bâtir une approche inclusive de relance post Covid-19 de sortie de crise et de réformes de la gouvernance au Sahel” financé par le PNUD et mis en œuvre par le WANEP avec l’appui technique de la CEDEAO. Ce projet, qui est à sa première phase, a été lancé en octobre 2020. Il s’achève fin décembre 2020.

Il concerne, pour le volet Côte d’Ivoire, 60 femmes leaders d’associations et réseaux féminins sélectionnées sur la base de leur influence au sein de leurs communautés dans les 31 régions du pays, et vise à renforcer les systèmes et structures qui autonomisent les femmes au niveau local et national en tant qu’actrices essentielles dans la gouvernance et les transitions politiques au Mali, en Côte d’Ivoire, au Niger et au Burkina Faso.

L’atelier consiste à rendre les femmes « plus impactantes », a fait savoir à l’ouverture des travaux la coordonnatrice nationale de WANEP-CI, Kamara Mylène Soro.

En Côte d’Ivoire, le déséquilibre entre les sexes au sein des structures politiques et de gouvernance existe toujours selon le WANEP-CI en dépit des progrès réalisés dans l’élaboration des plans nationaux sur la résolution 1325 du Conseil de sécurité des Nations Unies et du protocole de Maputo 2003 sur le droit des femmes de participer aux prises de décisions politiques et de paix.

(AIP)

nam/ask