Cet article a été publié le: 6/03/21 16:16 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Législatives 2021 : Coulibally-Kuibiert assure que la CEI travaille en toute transparence

Abidjan, 06 mars 2021 (AIP)- Le président de la commission électorale indépendante (CEI), Coulibaly-Kuibiert Ibrahime, a assuré samedi 06 mars 2021 au Lycée Sainte Marie d’Abidjan, que sa structure travaille en toute transparence pour le bon déroulement du scrutin législatif visant à renouveler les 255 députés à l’Assemblée nationale.

« Nous tenons à rassurer les uns et les autres que la commission électorale indépendante travaille en toute transparence », a assuré le président de la CEI après avoir accompli son devoir citoyen de vote au bureau N°2 du centre lycée Sainte Marie.

Il a expliqué que dans certaines circonscriptions, des candidats ont découvert l’existence de deux listes d’émargement qui selon lui, se justifient. « Le premier fait c’est qu’il y a la liste d’émargement de la distribution de la carte d’électeur et il y a la liste d’émargement relative au vote. Le fait d’en trouver deux dans un bureau de vote n’est pas irrégulier parce qu’on a ouvert la possibilité comme la loi le permet de permettre à l’électeur qui n’a pas pu retirer sa carte d’électeur de le faire le jour du vote », a-t-il expliqué.

« Nous ouvrons une liste concernant la distribution des cartes, ce qui justifie la présence de cette liste d’émargement dans les bureaux de vote et en plus de cette liste, il y a la liste d’émargement pour le bureau de vote, a ajouté M. Coulibaly.

En ce qui concerne le problème de listing de la liste électorale, le prédisent de la CEI a indiqué que c’est la loi qui prescrit à la CEI de donner la possibilité à tout candidat ou parti politique ayant parrainé un candidat de se voir délivrer les listings de la liste électorale dans la circonscription concernée à leur frais.

« Ils font la demande, le président ordonne à l’imprimerie nationale de leur tirer copie ou l’exemplaire de la liste électorale concernant la circonscription concernée. Le fait de décerner un listing relatif à la liste électorale ne pose pas de problème, il n’y a pas d’irrégularité. C’est de droit », a justifié M. Coulibaly.

A l’endroit des candidats, il a précisé que les candidats doivent avoir s’ils le souhaitent, deux catégories de représentant dans les bureaux de vote, notamment les représentants itinérants et les représentants statiques qui sont dans les bureaux de vote. « A ce niveau, ils sont au nombre de deux, un titulaire et un suppléant. Le titulaire est dans le bureau de vote, le suppléant est dehors attend que son intérim soit ouvert. Jusqu’à preuve du contraire il n’y a pas deux représentants de bureaux de vote concernant un candidat », a conclu Coulibaly-Kuibiert Ibrahime.

(AIP)

gak/tm