Cet article a été publié le: 12/12/20 14:45 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ L’EIES du projet de renforcement et de bitumage des routes ouverte à Touba

Touba, 12 dec 2020 (AIP)- L’enquête publique de l’Etude d’impact environnemental et social (EIES) de la phase 2 du projet de renforcement et de bitumage de 602 kilomètres de route et de bitumage de 49 km de route à l’Ouest et au Nord-Ouest de la Côte d’Ivoire s’est ouverte au cours d’une cérémonie officielle présidée par le secrétaire général 2 de la préfecture de Touba, Baffrou Kamano François.

Cette activité s’est effectuée à la préfecture de Touba, en présence des chefs, présidents de jeunes et présidentes de femmes des 17 villages impactés du département.

“En vue de mettre à niveau le réseau routier national, le gouvernement ivoirien a identifié un certain nombre d’axes routiers. Il s’agit pour la région du Bafing, du renforcement de l’axe Man-Touba-Odienné , long de 277 kilomètres, du bitumage de la voie Touba-Ferentella-Ouaninou-Ganhoué-Gbelo Sahouela, long de 49 kilomètres”, a indiqué Amalaman Sylvain, chef du service des études des impacts environnementaux et sociaux à l’Agence nationale de l’environnement (ANDE).

Ce chef de de délégation du ministère de l’Environnement et du Développement durable a précisé que ces travaux doivent assurer un environnement sain et durable aux populations et préserver les ressources naturelles.

Il a été demandé aux populations de Mahanan, N’Golodougou, Sekodougou, Yoh et Kamassela (sous-préfecture de Touba) et de Bafingdala, Bankadesso, Sogbeni, Douasso, Foungbesso, Gouekolo 1, Gouekolo 2, Facolo, Goh, Gouana, Fouenan et Nienan (sous-préfecture de Foungbesso), de porter leurs recommandations à la connaissance du commissaire enquêteur, Yao Fleur Edwige, attachée administrative à la préfecture de Touba.

“Notre rôle est de recevoir les avis, préoccupations et observations des populations des villages impactés par le projet. Ces avis seront pris en compte par le plan de gestion environnementale et sociale mis en place par l’ANDE qui constitue un guide pour les travaux”, a affirmé Amalaman Sylvain.

Baffrou Kamano François a invité les populations à tenir compte de la période de dix jours que va durer l’enquête. “De ce mercredi 09 au mardi 22 décembre 2020, les observations des populations seront recueillies”, a-t-il insisté.

(AIP)

dm/cmas