Cet article a été publié le: 16/04/21 7:18 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Les 22 meilleures étudiantes scientifiques de 2021 distinguées

Prix PASRES-FONSTI

Abidjan, 16 avr 2021 (AIP)- Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Pr Adama Diawara, a présidé, jeudi 15 avril 2021, une cérémonie de distinction des meilleures étudiantes en Sciences, technologies, ingénieries et mathématiques (STIM) des universités publiques de Côte d’Ivoire.

A cette occasion, le directeur général du Fonds pour la science, la technologies et l’innovation (FONSTI) et celui en charge des œuvres universitaires, de la vie associative et du genre (DOUVAG) ont remis des diplômes et des chèques d’un million et demi de CFA à chacune des lauréates

“Au-delà de la distinction, nous mesurons la responsabilité qui est désormais la nôtre. Nous vous rassurons de demeurer les jeunes filles studieuses, humbles et exemplaires que nous avons toujours été. Mieux, nous nous engageons à accroitre ces qualités et à devenir des vrais ambassadeurs des STIM auprès de nos petites sœurs nouvelles bachelières. Cette distinction est pour nous, un véritable motif d’encouragement à persévérer dans la voie de l’excellence”, a témoigné leur porte-parole.

Pour le ministre Adama Diawara, “l’objectif est d’encourager celles qui ont osé briser le faux tabou du caractère masculin des sciences et technologies, de rassurer celles qui hésitent à s’y inscrire et de sensibiliser celles qui seront bientôt appelées à faire un choix. En d’autres termes , il s’agit de susciter l’intérêt de la jeune étudiante pour les sciences expérimentales, en vue de promouvoir les compétences scientifiques féminines”.

Le directeur général du FONSTI, secrétaire général du Programme d’appui stratégique à la recherche scientifique scientifique, Dr Yaya Sangaré, a rappelé que cette troisième édition de célébration des le jeune fille scientifique des universités publiques s’inscrit dans le cadre du développement de compétences féminines dans les matières scientifiques, à l’instar des quatre animatrices du panel sur le thème, “Apport de la Science, de la Technologie et de l’Innovation dans le processus d’innovation de la femme”.

“La jeunesse ivoirienne a autant besoin de Chèques que de Valeurs”, a-t-il souligné, rappelant que le Canada, la Suisse et d’autres partenaires collaborent pour une autonomisation effective des femmes et des jeunes par des solutions scientifiques à leurs problèmes quotidiens.

(AIP)

aaa/fmo