Cet article a été publié le: 13/06/22 15:49 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/Les acteurs appelés au respect des dispositions contre la fraude à l’examen du BEPC 2022 à San Pedro

San Pedro, 13 juin 2022 (AIP)-Le secrétaire générale de préfecture de San Pedro, Mme Koné  Fatoumata, appelle les responsables de centres, membres de secrétariats, surveillants et candidats au respect des dispositions prises contre la tricherie dans les centres d’examen du Brevet d’études du premier cycle (BEPC) de la région.

Mme Koné a lancé l’appel, lundi 13 juin 2022 au centre du lycée Inagohi de San Pedro, lorsqu’elle procédait au lancement des épreuves écrites du BEPC en présence des autorités éducatives.

«Aujourd’hui, il s’agit de vérifier la valeur intrinsèques de l’enfant (…) Il faut leur permettre aux mêmes de s’exprimer.», recommande-elle aux membres des secrétariats et surveillants dans salles d’examen. Elle demande d’éviter d’aider les candidats à traiter les épreuves.

Mme Koné conseille aux candidats de considérer les épreuves comme des devoirs de classe et de se conformer aux recommandations en évitant toutes les situations et actes compromettants au regard des mesures relatives à la fraude.

Le ministère de l’éducation nationale et l’alphabétisation a pris différentes dispositions de lutte contre la fraude. Elles concernent l’interdiction aux candidats d’entrer dans la salle d’examen avec un téléphone portable, un support de communication numérique ou tout autre objet connecté, des documents et appareils non autorisés.

Les candidats n’ont pas, entre autres interdictions, le droit de communiquer et d’échanger quoi que ce soit avec leurs voisins et les laisser recopier une partie ou toutes leurs productions.

Pour cette session du BEPC, les nouvelles dispositions qui s’ajoutent concernent l’affichage d’un numéro vert dans les salles d’examen pour permettre aux candidats de dénoncer, à l’issue des épreuves, tous les actes irréguliers ou de fraudes constatées. Une fiche de consignes portant sur les dispositions relatives à la fraude, devra être lue dans chaque salle d’examen, avant le début des épreuves.

Les éléments de la police et la gendarmerie déployés sur le terrain pour assurer la sécurité des centres d’examen, sont chargés de procéder au contrôle des candidats à l’entrée de chaque centre d’examen, pour s’assurer qu’ils n’ont pas en leur possession des téléphones portables et tout objet favorable à la tricherie.

La direction régionale de l’éducation nationale et l’alphabétisation de San Pedro enregistre 17.527 candidats dont 14.684 dans le département de San Pedro et 2.843 à Tabou. Parmi eux, 455 élèves composent pour le test d’orientation en seconde. Ils sont répartis dans 25 centres d’examens.

(AIP)

nbf/ask