Cet article a été publié le: 19/09/20 10:46 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Les acteurs de la filière gingembre sensibilisés à la mise en place d’une faîtière

Divo, 19 sept 2020 (AIP) – Le ministère de l’Agriculture et du Développement rural et le Fonds interprofessionnel pour la recherche et le conseil agricoles (FIRCA) ont rencontré, les 17 et 18 septembre 2020 à Divo et Tiassalé, les acteurs locaux de la filière gingembre, afin de les sensibiliser à mieux s’organiser pour mettre en place, au plan local et national, une Organisation interprofessionnelle agricole (OIA).

Cette initiative consiste à initier des actions en étroite collaboration avec les acteurs principaux de la filière gingembre, afin de voir naître des entités économiquement viables et représentatives de toutes les familles professionnelles que compte cette filière, notamment les producteurs, les commerçants et les transformateurs.

« Nous voulons que l’interprofession gingembre se crée à l’image de ce qui se passe au niveau de l’hévéa, du palmier à huile car le gingembre est une spéculation importante. Mettez-vous ensemble, créez un cadre de concertation au sein de l’OIA pour pouvoir assurer le développement de cette filière », a plaidé le chargé de programme Hévéa et productions forestières au FIRCA, Toguila Brice.

Après une communication sur « La vision de la politique des cultures émergentes en Côte d’Ivoire : cas du gingembre », les organisateurs ont fait mettre en place mettre en place un comité régional ad hoc, placé sous la supervision du directeur régional de l’Agriculture, en vue d’assurer l’identification des acteurs et leurs organisations.

Le gingembre représente environ 5 à 6 % de la consommation mondiale en épices. La culture de cette spéculation constitue une importante source de réduction de la pauvreté en milieu rural où de nombreux planteurs s’y adonnent, dans les régions actuellement visitées au cours cette mission, à savoir la Nawa (Soubré), le Gôh (Gagnoa), le Lôh-Djiboua (Divo), l’Agneby-Tiassa (Tiassalé) et le Moronou (Bongouanou).

La Côte d’Ivoire occupe le troisième rang africain dans la production du gingembre, derrière le Cameroun et le Nigeria.

(AIP)

jmk/cmas