Cet article a été publié le: 2/09/21 14:22 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Les Agni Bona-Abradê veulent un siège moderne pour le canton

Agnibilékrou, 02 sept 2021 (AIP)- Les chefs des villages Agni Bona-Abradê ont souhaité, mercredi 1er septembre 2021, la construction d’un siège moderne du canton auquel l’ensemble des ressortissants pourraient s’identifier.

Ils ont émis ce vœu lors d’une rencontre consacrée à la bonne marche de leur canton tenue à N’dakro, un village de la sous-préfecture de Tankessé dans le département de Koun Fao (Est, région du Gontougo).

Réunis à N’dakro sous la houlette du chef de canton, Nanan Kouakou Djédou 1er, les chefs traditionnels ont abordé plusieurs sujets liés à la vie du peuple Agni Bona-Abradê.

Pour Nanan Kouakou Djédou 1er, le canton doit être matérialisé par un siège de type moderne, à la dimension de la grandeur du peuple, pour abriter toutes les rencontres de haut niveau et les cérémonies traditionnelles d’envergure.

Ils ont aussi évoqué le mode de succession à la chefferie. Les chefs ont rappelé que l’accession au trône du canton et à la chefferie des villages obéit à des règles clairement définies par la tradition. Il a donc été recommandé que ces règles soient toujours observées afin d’éviter les querelles et les troubles qui freinent inutilement le développement et le bien-être des populations par l’absence de paix véritable et de cohésion sociale.

Par ailleurs, les chefs ont dénoncé le bradage du patrimoine forestier à des fins pécuniaires par les filles et fils de la région avec la complicité de personnes extérieures. L’assemblée a appelé les chefs de villages et les propriétaires terriens à plus de vigilance rappelant que la terre et la forêt sont « l’héritage » que leur ont légué les parents et qu’ils ont « le devoir sacré de sauvegarder et de protéger ».

Cette réunion clôt une série de rencontres tournantes initiées par Nanan Kouakou Djédou 1er depuis son accession au trône en 2016 visant à réfléchir sur la vie canton.

(AIP)

jcl/aaa/fmo