Cet article a été publié le: 23/12/20 16:51 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Les avantages de l’agroforesterie présentés aux producteurs de cacao de Vavoua

Vavoua, 23 déc 2020 (AIP) – Les producteurs du cacao de Diafla, à Vavoua, ont été instruits sur les nombreux avantages liés à la pratique des techniques de l’agroforesterie visant à faire cohabiter les arbres et la cacaoculture ou autres culture, lors d’une rencontre initié par l’ONG IDEF, initiative pour le développement communautaire et la conservation de la forêt.

Cette pratique qui permet de régénérer le couvert forestier, améliore la pluviométrie. Ce qui va bloquer l’avancée du désert à Vavoua où plus de la moitié du territoire était couvert d’une forêt dense, a expliqué, samedi 19 décembre 2020, l’animateur de cette rencontre, Dr Kra Raphaël, représentant l’ONG ClientEarth, partenaire financier de l’ONG IDEF.

Dr Kra, a fait observer que les producteurs qui ont leurs champs qui sont en train de mourir renaîtront quand des arbres qu’ils planteront dans ces champs vont les couvrir d’ombrage.

« Ces arbres plantés vont non seulement empêcher les rayons d’atteindre violemment les plants de cacaoyers, mais aussi, ces arbres bloqueront le vent qui pourrait faire tomber les plants de cacaoyers », a commenté l’expert.

Dr Kra Raphaël a également précisé que l’autre avantage de l’agroforesterie est qu’elle est pourvoyeuse de revenu car l’arbre planté appartient soit à celui qui l’a planté ou au propriétaire terrien et à l’exploitant de la terre, et ceux-ci peuvent le vendre.

Il a, par ailleurs, rassuré les producteurs sur la disponibilité des plantules de ces arbres. Une pépinière de plus de 5000 plants est en train d’être réalisée à Vrouo 2 et à Diafla, dans les sous-préfectures de Vavoua et de Séitifla, a-t-il situé.

La production cacaoyère a drastiquement chuté dans le département de Vavoua à cause de la déforestation et de la rareté des pluies dont la période n’est plus maîtrisable par les agriculteurs.

(AIP)

sk/kkf/tm