Cet article a été publié le: 3/12/21 14:40 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Les cadres du Lôh-Djiboua se mobilisent pour le RGPH

Abidjan, 03 déc 2021 (AIP) – Les cadres de la région du Lôh-Djiboua ont appelé leurs ressortissants, jeudi 02 décembre 2021, à la Bibliothèque nationale d’Abidjan Plateau, à participer au 5e Recensement général de la population et de l’habitat (RHPH 2021).

Cette 4ème édition des assises des cadres de la région portait sur le thème « L’apatridie, un cancer pour le développement de nos régions ».

Elle a servi de cadre de sensibilisation aux ressortissants pour une prise de conscience des dangers de l’apatridie et prendre une part active au RGPH, afin d’acquérir des extraits d’acte de naissance et des cartes nationale d’identité, pour une bonne maitrise des données démographiques.

Pour le porte-flambeau, président de l’Observatoire pour le développement, l’amitié et la prospérité en Côte d’Ivoire (ODAP-CI), Paul-Arnaud Bertin Zehouri, « l’apatridie est une plaie qui ronge et qui fait honte. Etre sans patrie ou encore sans pièce ni un acte d’extrait de naissance détruit la vie des honnêtes citoyens, au point de les réduire à rien ».

Il a prié les cadres de faire fi des divergences politiques et ethniques pour assoir un Lôh-Djiboua solide et solidaire.

La chefferie traditionnelle a exhorté les fils de région à éviter les considérations intercommunautaires. « On nait Lôh-Djiboua, on vit Lôh-Djiboua, on meurt Lôh-Djiboua », a-t-il cité.

Le flambeau du Lôh-Djiboua est représenté dans plusieurs régions du pays, il existe depuis cinq ans.

(AIP)

knp/aaa/cmas