Cet article a été publié le: 16/10/20 15:32 GMT

Côté d’Ivoire-AIP /Les chefs traditionnels et de communautés s’engagent à lutter contre les mutilations génitales des femmes à Biankouma

Biankouma, 16 oct 2020 (AIP)-  Les chefs traditionnels et de communautés de Biankouma se sont engagés vendredi 16 octobre 2020, lors d’une cérémonie  à lutter contre les mutilations génitales de la femme et de la jeune fille dans le département de Biankouma.

Cette cérémonie, présidée Hamilton-Nguessan Ndre Michel, a été organisée par la fondation AVSI, représentée par le chef du projet d’appui au développement social inclusif par la lutte contre les mutilations génitales féminines,  Konguep Cyrille.

M. Konguep a indiqué qu’à Biankouma la fondation AVSI travaille avec l’ONG “Arc en ciel”, pour mettre fin à l’excision à Biankouma. Il a également précisé que le département de Biankouma est dans la zone rouge en matière de mutilations génitales féminines en Côte d’Ivoire. “Cet engagement des chefs traditionnels est un acte historique dans cette lutte contre l’excision”, s’est-il réjoui.

Le chef traditionnel,  Dro Pierre, le représentant la chefferie régionale, Kouigon Émile ont signé l’acte d’engagement devant le préfet et les représentants des ministères techniques. Les sous préfets sont chargés du suivi de cet engagement des chefs traditionnels et de communautés dans le département de Biankouma.

Le taux de violence basée sur le genre (VBG) est de 36,5% sur le plan national, le gouvernement entend faire passer ce taux à moins de 16% d’ici à l’an 2030, fait-on savoir.

(AIP)

cn/tad/tm