Cet article a été publié le: 9/11/21 13:45 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Les consultations de l’OGP préconisent une stratégie nationale de lutte contre la corruption 

Katiola, 09 nov 2021 (AIP) – Les consultations publiques menées les 4 et 5 novembre 2021, à Katiola, dans le cadre de la structure intitulée Open Governement Partnership ou Partenariat pour un gouvernement ouvert (OGP), ont recommandé à l’issue de ces rencontres, l’élaboration d’une stratégie nationale de lutte contre la corruption et les infractions assimilées en Côte d’Ivoire, dans le cadre du plan d’action 2022-2024.

Selon le rapport final lu par Silwe Kaphalo, membre du comité technique (OGP), les observations sur la question indiquent que la corruption est un grave obstacle à une mobilisation et une répartition efficace des ressources. Et que malgré les efforts consentis par l’Etat avec la mise en place d’un dispositif juridique interne de lutte contre la corruption, les indicateurs sont encore faibles.

Par conséquent, les participants à ces consultations publiques du partenariat pour un gouvernement ouvert ont souhaité, entre autres, le renforcement de la lutte contre la corruption, par la mise en place de mécanismes de veille et d’alerte systématique, notamment la création d’une unité opérationnelle de lutte contre la corruption dans tous les secteurs d’activité, dont la fraude, les prestations abusives et produits contraignants des maisons de téléphonie mobile en matière des NTIC.

A ces engagements, les participants ont proposé toujours dans le cadre du plan d’action 2022-2024, le renforcement de la lutte contre l’orpaillage clandestin, les réglementations sur la transhumance afin de ramener la paix entre éleveurs et agriculteurs.

La cheffe de mission de l’organisation étatique, Binate Fatoumata, a félicité les participants pour la qualité des engagements pris, tout comme le préfet de région Kouamé Bi Kalou Clément, ayant estimé que les résultats des travaux pourraient contribuer à propulser la Côte d’Ivoire sur la voie de la bonne gouvernance.

Quant au directeur régional du Commerce, Kposso Tea, il n’a pas manqué d’exprimer sa reconnaissance et gratitude à l’endroit des participants pour la qualité des engagements retenus à Katiola.

dg/yy/fmo