Cet article a été publié le: 25/09/21 12:57 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Les deux aviateurs morts lors du crash du MI-24 décorés à titre posthume

Abidjan, 25 sept 2021(AIP)- Les aviateurs décédés dans le crash d’un MI-24, le 10 septembre 2021, à savoir Lieutenant Massoma Bakayoko et Sergent-chef Rodolphe Kouakou Oura, ont été décorés à titre posthume, au rang de Chevalier de l’Ordre national.
Cette distinction s’est déroulée lors d’une  cérémonie d’hommage militaire organisée vendredi 24 septembre 2021 à la place d’armes Ouattara Thomas d’Aquin, sise à l’état-major général des Armées basé au camp Gallieni du Plateau.

Le chef d’état-major général des Armées, le Général de corps d’armée Lassina Doumbia, a au  nom du chef de l’Etat et en vertu des pouvoirs qui lui ont été conférés, fait  Chevaliers de l’ordre national ces deux opérateurs de l’armée de l’air, décédés en mission commandée. Il a confié leurs insignes à leur famille respective.

Le chef d’état-major de l’armée de l’air,  le Général de brigade aérienne Alfred Koffi, dans une oraison funèbre, a salué la mémoire du Lieutenant Massoma Bakayoko et du Sergent-chef Rodolphe Kouakou Oura.

« Vous avez vécu fidèles à vos convictions et à vos valeurs de soldat. Vous avez tout donné, tout, jusqu’à votre souffle de vie. (…) Alors qu’ils nous ont quittés prématurément, notre reconnaissance, notre estime et notre respect à leur endroit sont immenses autant que notre peine », a-t-il déclaré.

Né le 05 novembre 1990 à Abobo, Lieutenant Massoma Bakayoko a tiré sa révérence après  deux ans de service à l’Armée de l’Air, en laissant derrière lui sa compagne qui porte en elle la promesse d’une vie.

Quant au Sergent-chef Rodolphe Kouakou Oura, né le 21 octobre 1979 à Sokoura (Bouaké), il a été appelé sous les drapeaux le 1er juillet 2000. Il laisse derrière lui son fils Yannick et son épouse, inconsolables.

(AIP)

tg/ad/cmas