Cet article a été publié le: 23/10/21 16:18 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Les données statistiques scolaires 2020-2021 de la région de Gbêkê présentées à la communauté éducative

Bouaké, 23 oct 2021 (AIP)- Les données statistiques scolaires 2020-2021 de la région de Gbêkê ont été présentées vendredi 22 octobre 2021 à la communauté éducative, aux autorités administratives et aux structures décentralisées, lors d’une séance de restitution au lycée de jeunes filles de Bouaké.

« Après une campagne à Abidjan, nous descendons dans les régions pour édifier nos partenaires du système éducatif sur l’état de santé de l’école. Aujourd’hui, c’est le tour de la région de Gbêkê d’accueillir cette campagne de présentation des données quantitatives sur l’école », a indiqué le directeur des stratégies, de la planification et des statistiques (DSPS) du ministère de l’éducation nationale et de l’alphabétisation, Mamadou Fofana, pour justifier cette initiative.

Ces données statistiques scolaires concernent, notamment, les centres d’animation et de formation pédagogique (CAFOP) et les trois degrés d’enseignement, notamment, le préscolaires (maternelle), le primaire et le secondaire général et technique.

Pour les deux CAFOP de Bouaké, les données statistiques font état d’une capacité d’accueil de 20 salles de classe et 1 640 élèves-maîtres pour 79 enseignants. Au niveau du préscolaire, les chiffres globaux indiquent 194 écoles pour 400 salles de classe et 12 883 élèves pour 566 enseignants.

L’enseignement primaire enregistre, pour sa part, 874 écoles pour 4 923 salles de classes et 196 111 élèves pour 4 993 enseignants. Le primaire enregistre également 123 structures islamiques d’éducation pour 20 205 élèves. Les deux DRENA de Bouaké (DRENA-Bouaké 1 et 2) comptent également 143 centres d’alphabétisation qui enregistre au total 2 711 apprenants pour 143 animateurs.

Dans l’enseignement secondaire général, le nombre d’établissements est chiffré à 127 pour 2 199 salles de classe. Quant au nombre d’élèves, il est de 124 926 pour 4 179 enseignants. L’enseignement secondaire technique enregistre des chiffres moins importants avec 23 établissements pour 242 salles de classe et 3 094 élèves pour 449 enseignants.

Selon le premier responsable de la DSPS, qui a analysé ces chiffres dans les détails, le système éducatif a des difficultés dans le Gbêkê. Ces difficultés s’appellent insuffisance d’infrastructures scolaires, nombre important de cas de grossesses et grand nombre d’enfants sans extraits de naissance.

« Le constat que nous faisons après cet exposé, c’est que le système éducatif a des difficultés dans le Gbêkê à commencer par le manque d’infrastructures. Egalement nous avons remarqué qu’il y avait beaucoup de cas de grossesses malgré la politique que nous mettons en place. Aussi, qu’il y a beaucoup d’enfants qui n’ont pas d’extrait de naissance », a-t-il fait remarquer.

Mamadou Fofana a fait la promesse de sensibiliser les populations afin que chacun à son niveau fasse ce qu’il a à faire pour remédier à ces insuffisances. Il a également promis de faire en sorte qu’il y ait assez de planification pour la construction des écoles dans le Gbêkê.

(AIP)

rkk