Cet article a été publié le: 1/09/21 6:56 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Les états généraux de l’éducation nationale et de l’alphabétisation lancés dans le N’zi

Dimbokro, 1er sept 2021 (AIP) – Une mission conduite par l’Inspecteur général de l’éducation nationale (IGEN), Kouassi Noël, a procédé, mardi 31 août 2021, à préfecture de Dimbokro, au lancement des Etats généraux de l’éducation nationale et de l’alphabétisation (EGENA) éclatés dans le N’zi, en vue d’une implication  des populations locales dans ce processus de construction d’un pacte social en faveur d’une école ivoirienne centrée sur la réussite des élèves et l’appropriation de valeurs.

Situant le contexte, M. Kouassi a justifié ces EGENA par le fait que malgré les efforts consentis par le gouvernement pour une école de qualité, la marche de cette institution est plombée par des  contraintes et des défis. Il a exhorté les acteurs du système éducatif à s’approprier donc les présentes assises qui leur offrent l’opportunité de faire un diagnostic, de rentabiliser et capitaliser tous les investissements éjectés dans le secteur éducatif.

Le directeur régional de l’Education nationale et de l’Alphabétisation, Sékongo Yacinthe, a salué ces travaux et a promis que les acteurs ne ménageront aucun  effort pour s’impliquer dans ce processus pour l’atteinte des résultats escomptés.

Le préfet de Dimbokro, Coulibaly Yahaya  a déploré  la détérioration de la qualité de l’école invitant tous les acteurs à apporter leur contribution aux débats sur l’école pour des résultats probants. Il s’est réjoui de cette initiative du ministre de l’Education nationale et de l’Alphabétisation, Mariatou Koné, qui, a-t-il relevé, “marque la prise de conscience collective des faiblesses et de la nécessité de reformer l’école dans le pays”.

Les EGENA s’étendront sur six mois et prendront fin avec la remise officielle des conclusions au chef de l’État, Alassane Ouattara. Ils ont été lancés par le Premier ministre ivoirien, Patrick Achi, le 19 juillet 2021, à Abidjan, en présence de la directrice générale adjointe de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) chargée de l’éducation, Stefania Giannini.

(AIP)

ik/fmo