Cet article a été publié le: 2/12/20 15:46 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Les Etats-Unis exhortent les autorités religieuses à s’engager contre la stigmatisation des personnes séropositives

Abidjan, 02 déc 2020 (AIP)- L’ambassadeur des Etats-Unis en Côte d’Ivoire, Richard Keith Bell, exhorte les autorités religieuses à s’engager pour plus d’efficacité dans la lutte contre la stigmatisation des personnes vivant avec le VIH-Sida, à l’occasion de la célébration, mardi 1er décembre 2020, de la Journée mondiale de lutte contre le Sida dans la commune de Port-Bouët.

Des personnes porteuses du virus subissent encore des rejets. Pour lutter contre cette stigmatisation, à travers le Plan d’urgence du gouvernement américain pour la lutte contre le Sida (PEPFAR), M. Bell a lancé un appel pour l’implication des autorités religieuses dans la lutte contre cette stigmatisation, en encourageant les personnes vulnérables au VIH à se faire dépister et à adhérer au nouveau traitement antirétroviral dénommé TLD (Tenofovir disoproxil, Lamivudine et Dolutegravir) mis à leur disposition.

Ce traitement consiste en une seule pilule par jour et vise à réduire la charge virale des personnes séropositives voire la supprimer d’ici 2030.

Le gouvernement américain promet la disponibilité du TLD en quantité suffisante et à titre gratuit pouvant couvrir trois à six mois en vue de l’élimination de la maladie. A travers cette initiative, le gouvernement américain voudrait améliorer et sauver la vie des personnes infectées ou exposées à l’infection du VIH.

Cet engagement vient en appui à la contribution des Etats-Unis depuis 17 ans dans la lutte contre le VIH-Sida en Côte d’Ivoire à hauteur de 1,7 milliard de dollars. Le contribuable américain finance toujours les deux tiers de la lutte contre l’élimination du virus, relève-t-on.

(AIP)

dds/aaa/ask