Cet article a été publié le: 28/06/21 12:35 GMT

Côte d’Ivoire AIP/ Les femmes africaines invitées à afficher leur beauté sans se dénaturer

Abidjan, 28 juin 2021 (AIP)- Les femmes africaines ont été invitées à afficher leur beauté et leur charme sans se dénaturer lors de la première édition des « Ayana beauty days », organisée, samedi 26 et dimanche 27 juin 2021 par le magazine Ayana à Abidjan-Plateau.

« Nous avons rassemblé les entrepreneurs dans le domaine de la beauté pour échanger sur les problèmes rencontrés par la beauté africaine, afin de montrer aux femmes qu’il n’existe pas de standard de beauté. Les femmes doivent s’accepter et s’affirmer telles qu’elles sont sans complexe d’infériorité », a expliqué la fondatrice du magazine Ayana, Ami Kouamé, organisatrice de cet événement en présence de plusieurs professionnelles de la beauté venues de plusieurs horizons.

Un atelier qui portait sur le thème « Quid des canons de beauté occidentaux », a été animé par cinq professionnelles du secteur. Selon la responsable de la boutique Cosmétics, Tatiana Bazin, très souvent, les clientes ont des soucis de cheveux, de pellicules, de cheveux qui tombent nécessitant l’utilisation de produits permanents qui ne dénaturent pas les cheveux mais les rendent lisses tout en apportant les hydratants.

Pour ce faire, elle a conseillé aux femmes d’éviter de trop se défriser les cheveux aux risques de les abimer, de laisser les huiles car toutes les femmes ne savent pas s’en servir. Les cheveux ont besoin de base c’est à dire d’être moelleux, hydratés à l’eau et démêlés.

« Notre combat est d’amener les femmes à s’accepter avec leurs couleurs de peau. Malheureusement, la société actuelle pense qu’avoir une peau claire est préférable que celle noire.  S’éclaircir la peau a des effets sur la santé, notamment le système de reproduction de la femme », a fait savoir, la responsable de Nature & Tradition, Sandrine Kouao.

Elle a dit sensibiliser les femmes à travers sa marque de produit cosmétique en leur disant que « c’est la façon dont on se présente au monde qui compte » et que les femmes peuvent avoir un beau teint noir lumineux quand on s’y prend de la bonne façon.

Elle a également recommandé aux femmes de ne pas utiliser de produits sans avoir lu les composants, d’éviter les produits à base d’hydroquinone, d’alcool qui brûle le visage ainsi que ceux à base de citron quand on est exposé au soleil.

Exposition de produits cosmétiques, de vêtements, séances de make up et ateliers ont ponctué l’évènement. Ayana est un média multiplateformes disponible en ligne et sur papier. Lancé il y a 10 ans, il est le premier média féminin d’Afrique francophone en ligne.

(AIP)

ad/aaa/ask