Cet article a été publié le: 4/12/20 17:25 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/Les guides religieux sollicités à Toumodi pour appuyer la sensibilisation au planning familial

Toumodi, 04 déc 2020 (AIP)- Le directeur du district sanitaire de Toumodi, Paul Adahrouman Ama, a invité jeudi 03 décembre 2020, les guides religieux à une synergie d’action, afin d’accroitre le taux de  prévalence du planning familial.

Au cours d’une table ronde organisée par l’ONG International rescue committee, M. Aman a fait l’état des lieux du planning familial avant d’inviter l’auditoire à une synergie d’action.

«Le taux de prévalence du planning familial dans le district sanitaire de Toumodi est de 11% contre 30% au plan national. Nous avons ce faible taux à cause des problèmes culturels, des préjugés. Nous demandons l’accompagnement de tous et notamment des guides religieux afin de réussir à faire remonter ce taux », a plaidé le spécialiste.

Elise Gooré Lou sage femme a rassuré l’assistance que c’est après un interrogatoire et des examens préalables que les méthodes contraceptives sont proposées à la femme qui à la possibilité d’adopter celle qui lui sied.

L’auditoire a insisté au cours des échanges sur le besoin d’accroitre les campagnes de sensibilisation afin de mettre fin au déficit de communication qui font prospérer les préjugés sur le planning familial.

Marquant leur adhésion  au planning familial,  les guides religieux ont précisé que le planning familial offre de nombreux avantages  pour l’épanouissement de la famille.

«Notre préoccupation est relative aux méthodes contraceptives  et à leur effet sur la santé des femmes»,  expliquera l’Imam Mamadou Diakité au nom des guides religieux.

Le chef du projet flash (family life and sexual helf) à l’ONG IRC (international Rescue committee), Mme Arlette Mouminé  a expliqué les avantages du planning familial avant de solliciter l’implication des hommes pour la réussite du projet.

«Lorsque  la femme espace les naissances, cela lui permet de mener des activités génératrices de revenues et donc d’être autonome. Raison pour laquelle nous demandons l’implication des maris dans  l’application du planning familial», a-t-elle insisté.

(AIP)

gba/bsp/tm